Samedi 4 Avril, 2020

Griyo, la première bibliothèque numérique pour les auteurs haïtiens

« Comment demander à un jeune qui ne travaille pas et qui a déjà des soucis pour se prendre normalement en charge d’acheter un ouvrage à ₤20 ? »

Alors que le répertoire des œuvres littéraires haïtiennes ne cesse de s’enrichir, certains n’ont malheureusement pas accès à ces productions, ou ne connaissent les auteurs que de nom. Pour pallier ce manque, l’auteur France Medeley Guilloux et compagnie ont mis sur pied la première bibliothèque numérique d’auteurs haïtiens.

Griyo. Voilà le nom que les initiateurs ont choisi pour cette nouvelle plateforme littéraire. Lancée le 20 mars 2020, c’est « une occasion pour tous les Haïtiens, surtout les jeunes d’utiliser leur smartphone et les données mobiles à bon escient », explique Mme Guilloux quand il a fallu mettre cette initiative en contexte.

Une idée derrière laquelle se cache une autre tête pensante, son ami Jean Venel Casséus. Les deux ont fait le constat d’une méconnaissance des œuvres d’auteurs haïtiens dans l’écologie littéraire et éducative d’Haïti.

Ce projet vise surtout les jeunes des quartiers défavorisés qui, le plus souvent, n’ont pas accès à une bibliothèque, tandis qu’ils possèdent presque tous un téléphone intelligent.

Lire aussi: 10 livres qu’il faut lire en période de confinement

En outre, Griyo vient répondre à ce besoin de se procurer les ouvrages d’auteurs haïtiens qui produisent en terre étrangère. « Comment demander à un jeune qui ne travaille pas et qui a déjà des soucis pour se prendre normalement en charge d’acheter un ouvrage à ₤20 ? », tel fut la question soulevée conjointement par les deux collaborateurs.

C’est par un appel à contribution que le coup d’envoi du projet a été donné ce vendredi 20 mars. Le site est bel et bien disponible avec plus d’une centaine d’ouvrages pour l’instant, et Medeley et Jean Venel invitent les auteurs haïtiens à proposer leurs ouvrages à Griyo.

« Ce qu’il nous manque vraiment, c’est la production des œuvres contemporaines », se plaint Guilloux. Aucune considération, aucune préférence de catégorie n’est cependant faite au niveau du site, prévient-elle.

D’où le slogan : « Gen pou tout liv ! ». S’il est vrai que leur répertoire est à ce jour constitué d’œuvres qui sont dans le domaine public, toutes les autres catégories seront reçues et acceptées. Déjà, sur le site, les œuvres sont réparties selon leur catégorie.

Tous les auteurs haïtiens sont invités à apporter leur contribution, moyennant qu’ils respectent les critères. En effet, ces derniers doivent être édités chez une maison d’édition, ou avoir publié son ou ses ouvrages à compte d’auteur, et contacter les initiateurs du projet par courrier électronique pour soumettre l’ouvrage.

Lire aussi: Une maison d’édition pour faire la promotion de la langue Créole

« Les auteurs pourront à l’avenir déposer directement leur manuel sur le site », confie l’auteur d’« Errance Boulevard », France Medeley Guillou.

« Outre les auteurs, les maisons d’éditions seront-elles aussi appelées à collaborer », nous apprend cette dernière. Le projet est jeune et le site encore nouveau, et le deal s’effectue pour l’instant entre Griyo et les auteurs.

Certains ont déjà fait leur proposition, et d’autres cherchent à se procurer le format électronique de leur ouvrage. À noter qu’il est aussi possible de proposer une copie dure de l’ouvrage, et les responsables se chargeront eux-mêmes de les adapter au format électronique.

Le site est d’ores et déjà opérationnel. Il est possible de le visiter via le www.griyo.net. Les auteurs qui veulent proposer leur ouvrage, sont priés de la faire à l’adresse mail suivante : livre@griyo.net

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :