Mardi 25 Juin, 2019

Une Haïtienne et son fils de 4 ans expulsés du Canada

PHOTO AGENCE QMI, TOMA ICZKOVITS

PHOTO AGENCE QMI, TOMA ICZKOVITS

« Quand j’ai appris que je serais déportée avec mon fils, c’était catastrophique », a déclaré cette mère de famille monoparentale qui s’est fait expulser du Canada, a rapporté le journal de Montréal.

Arrivée au Canada, en 2015, Dana Saint-Fleur a demandé asile en raison « des menaces de morts » qu’elle aurait reçues. Elle a vu sa demande rejetée par les autorités canadiennes et a été contrainte de quitter le Canada pour revenir à son pays d’origine, elle et son fils de 4 ans.

Dana a bien sûr fait appel à la décision de la cour canadienne, mais « tous ses appels et ses demandes subséquentes ont également été rejetés, a rapporté le journal soulignant qu’au début de novembre, Ottawa avait averti à la migrante qu’elle serait « expulsée du pays le 21 novembre ».

Malgré un sursis accordé en raison de la recrudescence de la violence dans le pays, la mère de famille a finalement été déportée. Une décision amère et douloureuse pour elle.

Le comité d’action des personnes sans statut indique que la jeune femme était complètement intégrée dans la communauté canadienne. « C’est douloureux, ce départ, d’autant plus que cette personne était extrêmement intégrée. Elle travaillait et était appréciée par son employeur. Ce dernier avait même rédigé une lettre aux autorités afin de les convaincre de revenir sur leur décision »

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :