Dimanche 22 Septembre, 2019

Une journée surchauffée à Petit-Goâve

Plusieurs centaines d’élèves du Lycée Faustin Soulouque ont manifesté à travers les rues de la ville de Petit-Goâve, ce lundi 21 janvier pour réclamer la présence des professeurs dans les salles de classe.

Plusieurs centaines d’élèves du Lycée Faustin Soulouque ont manifesté à travers les rues de la ville de Petit-Goâve, ce lundi 21 janvier pour réclamer la présence des professeurs dans les salles de classe.

Plusieurs centaines d’élèves du Lycée Faustin Soulouque ont manifesté à travers les rues de la ville de Petit-Goâve, ce lundi 21 janvier pour réclamer la présence des professeurs dans les salles de classe.

Les manifestants ont contraint les élèves des autres établissements de rallier leur mouvement. Des pierres, des tessons de bouteille ont été lancés dans différentes directions de la ville.

Depuis plus d’une semaine, les enseignants du Lycée Faustin Soulouque observent un arrêt de travail. Ils entendent, par ce mouvement, exiger le paiement de plusieurs mois d’arriérés de salaire et leurs lettres de nominations.

Les enseignants grévistes menacent de poursuivre leur grève jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

Parallèlement, la circulation a été bloquée au niveau de différents points de Petit-Goâve notamment au niveau de la route nationale numéro 2. Des motards ont ainsi exprimé leur ras-le-bol face à la pénurie de l’essence enregistrée depuis le début de l’année 2019.

Dans certains coins de la ville, le gallon de gazoline se vend jusqu’à 600 gourdes .

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :