Mardi 20 Août, 2019

Une fille de cinq ans paralysée après avoir été violée par son oncle

Elle est sortie de l’école depuis un an et elle s’impatiente. Hier encore, elle disait qu’elle voulait aller à l’école et qu’elle allait avoir besoin d’une moto », a confié sa mère. "Quand sa grand-mère était là parfois, elle demandait à sa grand-mère : 'Quand puis-je marcher à nouveau? '"

Personne ne savait pourquoi la fille de 5 ans ne pouvait plus bouger ses jambes ou contrôler son urine. Pendant des mois, elle s’allongea sur le sol, incapable de marcher ou de jouer. Certains dans la communauté blâmaient la sorcellerie mais la vraie raison était plus horrible : la fillette avait été brutalement violée et laissée paralysée à cause de ses blessures.

L’affaire a mis la question de la violence sexuelle contre les enfants au premier plan en Sierra Leone où de tels crimes sont souvent traités en privé entre familles. En février, le Président Julius Maada Bio ayant eu vent de le l’affaire a déclaré que la violence sexuelle est une urgence nationale et juré d’aider la petite de 5 ans à obtenir des soins médicaux à l’étranger.


Mais des mois plus tard, le cas de la jeune fille a montré à quel point il peut être difficile de lutter contre la violence sexuelle : Son père s’est opposé à ce que le viol soit jugé au tribunal, exigeant que la police émette une ordonnance de non-communication pour qu’elle puisse continuer à recevoir des soins médicaux. Aucune date d’audience n’a été fixée, pas même un procureur choisi.

Peu de choses ont changé pour l’enfant dont la vie a été cruellement affectée.
Les agents de santé ont découvert que la fillette n’avait en fait que 4 ans quand le viol a eu lieu. Ceux qui ont pris soin d’elle veulent que la loi soit pleinement appliquée comme moyen de dissuasion.

Un an après l’agression, l’enfant est toujours incapable de marcher et est obligée d’utiliser un fauteuil roulant pour se déplacer sur le terrain du centre de santé. Elle a subi un traitement pour des escarres qui se sont développées sur son dos alors qu’elle était immobile à la maison pendant des mois. Une de ses jambes s’est brisée. Les travailleurs medecins croient que c’est une complication de sa paralysie. La fille est maintenant allongée dans un lit d’hôpital, la jambe en traction.

Elle est sortie de l’école depuis un an et elle s’impatiente. Hier encore, elle disait qu’elle voulait aller à l’école et qu’elle allait avoir besoin d’une moto », a confié sa mère. "Quand sa grand-mère était là parfois, elle demandait à sa grand-mère : 'Quand puis-je marcher à nouveau? '"

« Elle ne comprend rien à la caution. Mais ce qui l’intéresse est ce qu’elle sera en mesure de marcher à nouveau un jour », a déclaré Fatmata Sorie, l’avocate qui représente l’enfant. Le nom de l’homme qui l’a agressée sexuellement n’a pas été divulgué parce que la victime est mineure.

La proclamation du président en février n’a pas été sans controverse malgré le soutien généralisé aux victimes de violence sexuelle : Les législateurs de l’opposition se sont opposés à la déclaration unilatérale du président. Le Parlement doit encore approuver la mesure, bien que le procureur général de la Sierra Leone ait déjà ordonné aux juges de commencer à l’appliquer.

La déclaration exige qu’une division spéciale de police s’occupe des cas d’agression sexuelle impliquant des mineurs. Plus important encore, elle prévoit l’emprisonnement à perpétuité pour les personnes reconnues coupables de viol d’enfants.

La loi de la nation ouest-africaine prévoyait une peine maximale de 15 ans, sans peine minimale. Un homme reconnu coupable d’avoir violé un enfant de 13 ans n’a purgé que 24 heures l’an dernier, selon les avocats.

L’homme accusé dans l’affaire de la fillette de cinq ans s’est revelé etre son oncle est incarcéré sans possibilité de caution pendant que son affaire est devant la haute cour du pays. Un avocat de la défense ne lui a pas encore été assigné.

Traduction à partir du texte originale : http://www.loophaiti.com/content/5-year-old-girl-paralyzed-rape-shocks-sierra-leone-1

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :