Vendredi 23 Août, 2019

Une femme enceinte serait morte à cause d’une coupure d’électricité

La façade de l’hôpital de l'Ofatma.

La façade de l’hôpital de l'Ofatma.

Une femme enceinte est morte ce dimanche 14 juillet à l’Hôpital Ofatma, à Port-au-Prince. Selon le journaliste Theriel Thélus, ce drame serait survenue en raison d’une coupure d’électricité au moment où Marianie Morantus, 32 ans, subissait une opération.

La patiente s'était rendue à l'hôpital suite à un malaise lors qu'elle a appris que son bébé était déjà mort, a informé le journaliste, soulignant que les médecins lui ont alors soumis à une césarienne en vue d'extraire l'enfant. Elle a rendu l'âme au moment de l'opération.

Selon la même source, l’électricité a coupé à deux reprises au moment de l’intervention, ce qui, selon lui, serait à la base du décès.

A en croire Dieubon Chéry, conjoint de la victime, sa femme se portait bien et allait de manière régulière à l’hôpital.

Contactée par la rédaction ce lundi après-midi, une infirmière sage-femme de l’hôpital a confirmé pour Loop la mort de Marianie Morantus mais rejette l’information relayée dans la presse, faisant croire que l’incident s’est produit à cause d’une coupure électrique.

La patiente s’était présentée avec une pathologie grave, l’hématome rétro placentaire, une complication très grave de la grossesse, mettant en jeu la vie de la mère et responsable d’une hémorragie massive entre le placenta et l’utérus, nous a-t-elle dit.

La patiente ne s’était pas présentée à temps, selon l’infirmière et membre du personnel de l’hôpital. Ce qui a conduit aussi à la perte du bébé que Marianie Morantus a porté pendant sept mois de grossesse.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :