Mercredi 2 Décembre, 2020

Faute de soins, une femme enceinte meurt dans un hôpital à Jérémie

Plusieurs étudiants ont manifesté, hier 10 avril, dans les rues de Jérémie pour réclamer justice pour leur camarade, Manuela Adolphe décédée à l’hôpital Saint-Antoine. Selon eux, les médecins n’ont pas prodigué les soins nécessaires à la défunte qui devait accoucher le 4 avril dernier.

Manuela Adolphe a rendu l’âme avec son bébé dans le ventre plusieurs heures après son admission à l’hôpital. Les médecins qui n’ont pas dressé de rapport après le décès ont déclaré qu’ils ne sont pas intervenus sur le cas parce qu’ils manquaient les moyens nécessaires.

La députée de Jérémie, Gladys Saint-Jean Lundi, regrette cet incident et espère avoir l’autopsie du cadavre pour déterminer les raisons du décès. « Plusieurs témoignages recueillis auprès de la population font croire que les médecins ont négligé le malade et qu’ils l’ont laissé mourir », a déclaré Mme Lundi.

Elle appelle la population à garder son calme et promet que justice sera faite. « En tant que présidente de la commission féminine et équité de genre, j’appelle au calme » dit la députée qui déclare que la justice s'est déjà saisie du dossier.

Gladys Saint-Jean Lundi en a profité pour exiger aux autorités d'équiper l’hôpital Saint-Antoine de Jérémie de structures adéquates afin que les médecins puissent prodiguer les meilleurs soins aux patients.     

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :