Dimanche 15 Décembre, 2019

Une étude sur le Vétiver réalisée dans le Sud du pays

L’organisation "Agronome et Vétérinaire sans Frontières" (AVSF) a réalisé le mercredi 10 juillet 2019 une étude sur le système de production du Vétiver dans le Sud d'Haïti. Les résultats seront sous peu dévoilés.

Le vétiver est une plante tropicale, de la famille des graminacées. Originaire de l'Inde, il est caractérisé par des racines odorantes, des tiges droites de un à trois mètres de hauteur et utilisé en droguerie et parfumerie selon des sites spécialisé en la question. Cette plante très connue à travers le monde et dont l'odeur éloigne les insectes prend de plus en plus de la place dans l’économie haïtienne mais aussi dans la scientificité botanique du pays.

Haïti, premier exportateur et producteur mondial du Vétiver a eu opportunité de recevoir en ce mois de juillet 2019, une équipe d’experts de l’organisation Agronome et Vétérinaire sans Frontières (AVSF) pour réaliser une étude sur cette plante très commerciale dans le pays, notamment dans le département du Sud. Plusieurs acteurs locaux ont participé la réalisation de l'étude L’American University of the Caraibean a donné sa contribution de concert avec l’ONU environnement, l’agence française de développement (AFD) ainsi que l’ISTOM.

Massaert Sylia, la responsable du projet dans le cadre de cette étude, dans des propos rapportés par Le National, souligne que « quatorze étudiants ont été mobilisés pour mener des enquêtes auprès de deux cents producteurs afin de mieux appréhender leurs stratégies de production » sur cette plante qui, dit-elle, « est un atout important pour le secteur économique de la région du Sud vu les débouchés qui existent dans cette filière et l’importance du vétiver sur le marché mondial ».

Soulignons que jusqu’en 2015, le vétiver rapportait à Haïti 15,7 millions de dollars par an selon le ministère du Commerce et de l’Industrie. Depuis, Haïti en exporte environ 80 tonnes par an. Cinq bidons valent une tonne et la tonne coûte 15 0000 dollars l’unité selon les chiffres de 2015 avancés par le Ministère de l'Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARDNR).

Pierre Léger, un investisseur du domaine avait souligné qu’en 2015, 50 000 familles vivaient du vétiver en créant des coopératives d’agriculteurs. Et ces coopératives dans les échanges commerciales font de la France leur principal importateur. Elle en a importé (en 2015) pour 6 903 454 dollars, tandis que les Etats-Unis en avaient acheté pour 1 880 970 dollars. L’Espagne, 1 226 387 et la Suisse, 432 859 dollars.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :