Lundi 17 Juin, 2019

Une distribution d'argent aurait chamboulé la manif de l’opposition

L'appel à manifester de lancée par un ensemble de partis de l'opposition, un moins après le début de l'opération "pays locak" qui avait duré près de dix jours, n'a pas porté ses fruits. Pourquoi ?

La manifestation annoncée par des partis et organisations de l’opposition dont Pitit Dessalines, ce jeudi 07 mars, pour dénoncer les conditions précaires de la population et pour continuer d’exiger la démission du président de la République Jovenel Moise a été un échec. Une distribution de pots de vin serait à l’origine de ce chambardement, a révélé Josué Mérilien, l’un des farouches opposants de  l’équipe tèt kale (PHTK).

Mérilien pointe du doigt l’un de ses frères-combattants Etzer Jean-Louis. Le militant se gardait par ailleurs de donner des détails relatifs à la provenance et le montant de la somme versée. Toutefois, des rumeurs laissent croire que c’est le palais national qui aurait soudoyé Etze avec une somme 40 mille gourdes (?).

Ils étaient à peine quelques dizaines de citoyens à se rassembler sur Champs-de-mars pour donner le coup d’envoi de la manifestation, ce 7 mars. Une bande de rara qui devait assurer l’animation tout au long du parcours de la manifestation a été victime d’intimidation d’un ensemble d’individus non-identifiés, déplore le militant politique Guy Numa.

Le peu de citoyens qui s’apprêtaient à défiler à travers les rues de la Capitale pour dénoncer l’équipe au pouvoir et exiger de meilleures conditions de vie en faveur du peuple ont dû rebrousser chemin, a-t-il dit. 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :