Dimanche 18 Novembre, 2018

Une délégation du CONATEL à Dubaï pour une conférence de l’UIT

De gauche à droite Le DG du CONATEL Ing. Jean David Rodney accompagné de l’Ing. Jean Marie Maignan Directeur des communications au MTPTC

De gauche à droite Le DG du CONATEL Ing. Jean David Rodney accompagné de l’Ing. Jean Marie Maignan Directeur des communications au MTPTC

L’Union Internationale des Télécommunications (UIT) organise cette année la Conférence des Plénipotentiaires (PP-18) du 29 octobre jusqu'au 16 novembre prochain, à Dubaï, aux Emirats Arabes Unis (UAE). Une délégation haïtienne y participe. 

Selon une note du CONATEL publiée en date du 29 Octobre 2018, cette conférence internationale à laquelle participeront des représentants haïtiens ‘’offrira à l'Administration nationale des matériaux et des moyens pour enrichir le plan d’action qu'elle porte à travers le CONATEL et consolider sa mise en œuvre en prenant avantage des nouvelles relations qui se tisseront’’.

La délégation haïtienne a à sa tête le Directeur Général du CONATEL, Jean-David Rodney, le Chef de délégation Jean-Marie Maignan, ainsi que le Directeur de l'Unité de Communication et des Relations Publiques du CONATEL Dangelo Neard.

Puisque la notion du vote rime avec le PP de 2018, le Chancelier Edmond Bochitt a octroyé les Pleins Pouvoirs de vote au Chef de la délégation qui selon la note est à sa quatrième représentation d'Haïti à ces types d’assises des Télécommunications.

Divisée en deux grandes parties, l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) est administrée par la Conférence de plénipotentiaires et le Conseil administratif.

La Conférence de plénipotentiaires est l'organe suprême de l'Union; elle est l'instance décisionnelle qui détermine les orientations générales de l'institution et ses activités. Sa fonction réside principalement dans le renouvellement du personnel dirigeant : Secrétaire Général, Vice-Secrétaire Général, les trois Directeurs de Bureau, le Conseil d'Administration (48 postes-pays pour les 5 régions) et le Comité du Règlement des Radiocommunications (12 postes experts).

Le Conseil, de son côté sépare les Conférences de plénipotentiaires. Il examine les grandes questions de politiques des télécommunications afin que les activités soient parfaitement adaptées à l'environnement dynamique des télécommunications.