Vendredi 15 Novembre, 2019

Un comité pour assurer la passation du pouvoir après Jovenel Moïse

Illustration des Opposants Politiques qui ont organisé la conférence du premier Octobre contre Jovenel Moise Crédit Photo : Le National

Illustration des Opposants Politiques qui ont organisé la conférence du premier Octobre contre Jovenel Moise Crédit Photo : Le National

L’opposition politique dite institutionnelle a présenté le 1er octobre dernier, lors d’une conférence de presse, un comité devant assurer la passation du pouvoir au départ de Jovenel Moïse à la tête du pays. Cette structure de passation de pouvoir est constituée de neuf (9) membres venus d’horizons divers.

Selon les leaders de l'opposition présents lors de la conférence de presse du 1er octobre, les neuf (9) personnalités constituant ce comité devront assurer la passation du pouvoir après le départ réclamé de Jovenel Moïse. L'entité aura pour mission d'identifier les têtes devant faire partie de la transition politique, disent-ils. Gervais Charles, Himmler Rebu, Hugue Célestin, Antoine Augustin, Michel Legros, Jean André Victor et Garry Victor sont les 7 noms jusqu'ici communiqués par les opposants, membres de l’Alternative Consensuelle pour la Refondation de l’Etat.

Le sénateur Ricard Pierre a souligné que deux autres membres d’un autre secteur devront rejoindre l'équipe pour compléter le comité de neuf personnes. D'après le sénateur de l'opposition de l’Artibonite, Youri Latortue, ces personnalités sont assez crédibles.

L’avocat André Michel, dans son intervention, tranche que le président Jovenel Moïse doit laisser le pouvoir à tout prix. L’ancien candidat à la Présidence met en garde les policiers qui, dit-il, affichent un comportement inacceptable dans leurs manières de traiter les manifestants. « Nous n’accepterons pas que les policiers soient des tontons macoutes » prévient Michel.

Après avoir critiqué vertement le Core Group et la communauté internationale qui, disent-ils, soutient le président Jovenel Moïse, les figures emblématiques de l’opposition politique notamment les sénateur Nenel Cassy, Evaliere Beauplan, Youri Latortue et l'avocat André Michel, ont annoncé une grand mobilisation populaire le vendredi 4 octobre devant les locaux des représentants de l’ONU en Haïti pour forcer la communauté internationale à choisir entre Jovenel Moïse et le peuple haïtien.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :