Jeudi 22 Août, 2019

« Une commission américaine enquête sur les fonds Petrocaribe »

Une commission américaine enquête sur la traçabilité des fonds Petrocaribe

Les demandes persistantes des citoyens haïtiens liées à l’utilisation des fonds Petrocaribe semblent être sur le point d’être supportées par des autorités américaines. Selon le Petrochallenger Ricardo Fleuridor membre de la cellule « Nou pap konplis », une commission du Congrès américain conduite  par l’influent sénateur républicain Marco Rubio, enquête actuellement sur la traçabilité des fonds vénézuéliens.

Par cette initiative, cette commission américaine veut découvrir si une partie des fonds du programme PetroCaribe n’a pas été utilisée pour financer des mouvements aux Etats-Unis, informe Ricardo Fleuridor lors d'une inerview accordée à un média de la capitale.

Une correspondance la structure « Nou pap Konplis » devra être acheminée au sénateur républicain dans laquelle une rencontre a été sollicitée en vue de partager certaines informations sur le dossier Petrocaribe, informe Ricardo Fleuridor.

La seule préoccupation exprimée par le Petrochallenger pour l’instant réside dans les suites qui seront données au dossier si les résultats de l’enquêté révèlent effectivement  que des fonds ont été détournés. Il dit n’avoir la certitude que ces  fonds, s’ils sont restitués au pays, seront réellement transférés au trésor public.

« Le dossier Petrocaribe est un nœud gordien. Des personnes qui y sont impliquées ne s’en sortiront pas aussi facilement qu’elles peuvent le croir. Mise en garde du  Petrochallenger à l’encontre des anciens hauts dignitaires de l’Etat dilapidateurs des fonds publics qui  se préparent pour la présidentielle de 2022.

« Pour ceux ont dilapidé les fonds PetroCaribe et qui veulent accéder à la présidence du pays,  la présidentielle aura lieu au pénitencier national, prévient Ricardo Fleuridor qui informe que l’ambassade américaine l’a déjà consulté sur le dossier.

D’un autre côté, Ricardo estime qu’il n’y a aucune possibilité que les élections prévues, en octobre prochain puissent avoir lieu. Il invite le président de la République Jovenel Moise et le Premier ministre Jean Jenry Céant ainsi que les parlementaires à prendre la voie de la sagesse en se démettant de leurs fonctions afin de faciliter la mise en place d’un conseil de gouvernement. Celui-ci aura entre autres pour mission d’organiser des états généraux citoyens pour statuer notamment sur le dossier de la constitution et l’élaboration d’un pacte de gouvernabilité pour les 30 prochaines années.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :