Vendredi 6 Décembre, 2019

Une agente de l’UDMO allaite son bébé dans un commissariat

L’institution policière a distingué cette agente de l’UDMO pour avoir allaité son bébé dans un commissariat sur la frontière de Ouanaminthe, alors qu’elle était en poste.

Une photo a émue la toile ce lundi 12 juin, chamboulé les internautes qui n’ont pas hésité à inonder la page Facebook de la PNH de commentaires plutôt élogieux : elle illustre une policière, une agente de l’UDMO (Unités Départementales de Maintien d’Ordre) surprise d’allaiter son bébé dans un commissariat sur la frontière de Ouanaminthe, alors qu’elle était en poste et en uniforme, selon les informations collectées de la page Facebook de la PNH.

A la question pourquoi ne pas rester chez vous pour prendre soin de votre enfant, l’agente a répondu : « […], nous ne sommes pas nombreux au poste. Mes collègues sont partis en mission, je reste au poste pour assurer la permanence et j'ai demandé à ma cousine d'emmener mon bébé au lieu de rentrer chez moi », peut-on lire dans le récit de la PNH.  A l’occasion des 22 ans de l’institution policière, Michella Louna sera distinguée pour cet acte courageux, fort et touchant. Il pleut sur la toile des hommages sur la jeune dame.

Michella Louna : coup de pub ou propagande pour la PNH ?

Mais, si d’une part cette photo a émue la toile et a provoqué une vague de commentaires élogieux sur les réseaux sociaux, d’autres l’interprètent pourtant comme un coup de pub ou une campagne de propagande pour la PNH qui fête aujourd’hui ses 22 ans.

Pascale Solages de l’organisation féministe Nègès Mawon ne ménage pas ses mots. La militante féministe pointe du doigt les réelles motivations de ce post de la PNH et remet en question les véritables motivations de l’institution qui sombrerait beaucoup plus dans la publicité et la propagande en voulant braquer les projecteurs sur cette jeune femme ?

« Honorer une femme qui donne le sein sur son lieu de travail ? Avecun bébé dans un commissariat qui est un lieu fréquemment attaqué par des individus armés et dont les conditions d'hygiène laissent le plus souvent à désirer », a écrit Pascale Solage, très sceptique par rapport à cette démarche de la PNH avant de poursuivre à grands coups de questions assassines et pertinentes.

« On aurait applaudi si cette femme n'était pas tout simplement utilisée comme un outil de propagande ne devant mener à aucune réflexion ou action concrète de cette institution qu'est la PNH... Après cette photo, quelle est la place de l'aspect genre dans cette institution? Qu'en est-il du congé de maternité? Qu'en est-il du congé de paternité (je ne pense même pas qu'il existe)? Quelles sont les dispositions prises pour les policières enceintes, les policières avec des enfants en bas-âge, les policières à la tête de familles monoparentales?  Et de manière plus générale, quel est le salaire perçu par cette femme qui pourrait subvenir à ses besoins et ceux de sa famille? Quels sont les avantages sociaux offerts à ces policières et policiers?  Quel est l'accompagnement donné aux veuves et veufs des membres de la PNH qui ont perdu la vie dans l'exercice de leur fonction?

« On voudrait des photos qui parlent de réelles réformes de cette institution pour toutes les policières et policiers, qui prévoient des mesures adaptées aux besoins spécifiques des femmes surtout à un moment où la population est aux abois face à l'insécurité grandissante », conclut-elle.

___________________________________________________________________________________

Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone :

Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store : http://bit.ly/1HHj2Uu

Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store : http://apple.co/2e3q1Lk

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :