Mercredi 13 Décembre, 2017

Un scientifique australien crée une machine pour suicide sans douleur

Sarco, machine pour suicide sans douleurs

Sarco, machine pour suicide sans douleurs

Le controversé médecin australien Philip Nitschke vient d’introduire sa dernière production : une machine à suicide. L’invention diabolique qui promet de fins de vies rationnelles, rapides et indolores pourra aussi servir de cercueil pour ses usagers.

D’après le médecin, son appareil dénommé Sarco permet de mettre fin à la vie de la personne en quelques minutes et « en toute sécurité ». Il sera disponible pour tous les utilisateurs une fois qu'ils auront passé un test psychométrique dans son pays. Le test permet de vérifier l'aptitude mentale du sujet à prendre la décision.

Certaines cliniques suédoises sont par ailleurs intéressées par le brevet de Sarco, afin de l'utiliser dans leurs installations, selon des médias internationaux.

A rappeler que l'euthanasie, cette pratique qui approuve le suicide actif ou passif, est légalement approuvée en Belgique, Colombie, Luxembourg, Pays-Bas, Canada, dans certaines régions d'Australie et aux États-Unis dans des conditions spécifiques.