Dimanche 15 Décembre, 2019

Un policier tué par balle dimanche près de Portail-Léogane

Illustration arme

Illustration arme

L’inspecteur Jocelyn Jeantelus a été tué par balle le 20 octobre par des individus non identifiés, non loin de Portail-Léogane. Cet assassinat porte à 36 le nombre des policiers tués entre janvier et octobre 2019.

36 policiers ont perdu la vie ces 10 dernier mois en Haïti. Selon le rapport du Secrétaire général de l’ONU António Guterres soumis à la Mission des Nations unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH), 34 agents ont été tués durant les 9 derniers mois. Le département de l’Ouest à lui seul en comptait 25.

Lire : 34 policiers tués en 9 mois en Haïti, selon l'ONU

Ce mois d’octobre, deux autres ont déjà rejoint la liste des victimes de la Police nationale d'Haïti (PNH). Le dernier en date, l’inspecteur de police Jocelyn Jeantelus, issu de la 6e promotion de la PNH et responsable de la Brigade d’intervention (BI) au commissariat de Carrefour, a été touché d’un projectile à l’œil gauche dimanche. La balle provient d'individus ayant fait feu sur une patrouille de police abord duquel se trouvaient trois (3) policiers.

Arrivé à l’hôpital Sans Frontières de Martissant, Jocelyn Jeantelus n’a pas survécu, selon les informations du porte-parole adjoint de la police, Garry Desrosiers.

Notons que l’année 2019 aura été l’une des plus meurtrières pour la police nationale en Haïti. Avec jusqu'ici 36 policiers tués, elle dépasse largement le nombre (17) des morts violentes touchant les policiers en 2018.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :