Jeudi 13 Décembre, 2018

Un policier haïtien arrête sa grève de faim

Policier haïtien en service. Photo : Boston Herald

Policier haïtien en service. Photo : Boston Herald

Le ministère de la justice en a fait l’annonce hier sur sa page Facebook. « Le policier Charles Santana Maxo a pris, ce jeudi 7 décembre 2017, (…) la décision de lever la grève de faim qu'il observait pendant environ 3 jours dans les locaux dudit Ministère. »

La décision survient après un entretien entre Charles Santana Maxo et le Ministre Heidi Fortuné qui était accompagné, en la circonstance, du DG du MJSP, le Dr. Jean Claudy Pierre et de l'Inspecteur Général en chef de la PNH, Ralph Stanley Jean Brice.

Lors de cet entretien qui a duré environ une heure d'horloge, peut-on lire dans la note, ce jeudi 7 décembre 2017, « le policier gréviste qui est un agent affecté à la Brigade d'Interventions Motorisées de la PNH, a fait part au Ministre des menaces de mort dont il ferait l'objet de la part de hauts gradés de la PNH suite au décès de son épouse, Alsada Toussaint [début novembre], elle aussi, membre de l'institution policière. »

Aussi, « le titulaire du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique a promis au concerné de faire, au plus vite, le suivi administratif et légal nécessaire au traitement du dossier. »

Par la même occasion, le ministre de la justice, Heidi Fortuné croit opportun de rappeler les dispositions à la fois déontologiques et légales qui interdisent aux policiers de recourir à la grève.

La policière Alsada Toussaint, 35 ans, a rendu l’âme d’une balle dans le dos à Meyer, à la Croix des bouquets par un individu non identifié.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :