Lundi 17 Juin, 2019

Haiti: Un policier reconnu coupable d’enlèvement et de séquestration

Une nouvelle session d’assises criminelles avec et sans assistance de jury a été lancée, lundi 8 avril 2019 dans la juridiction de la Croix-des-Bouquets. Dans le cadre de ces assises dont le déroulement s’inscrit dans la perspective d’une réduction du nombre de cas de détention préventive prolongée, le policier Marcelin Juin s’est fixé sur sa peine. Cet agent des forces de l’ordre affecté à la prison civile de Mirebalais a été appréhendé par la direction centrale de la police judiciaire en date du 17 octobre 2013. il est accusé d’enlèvement et séquestration avec rançon au préjudice de l’actuel directeur général de l’autorité aéroportuaire nationale (AAN) Irvin Méhu, d’association de malfaiteurs et de  détention illégale  d’armes à feu.

Pour commettre forfait, le policier Marcelin Juin a eu l’aide de John Smith Petit Homme alias « The Best » et d’Elysée Antoine alias Deko. Ces derniers qui sont passé aux aveux ne sont pas à leur premier coup d’essai. D’ailleurs, précédemment,  ils ont kidnappé puis violé la fille d’un pasteur et Anne-Rose Phanord . Alors que cette dernière s’en était sortie vivante, la fille du pasteur, quant à elle, a été décédée par la suite .  

Si le policier Marcelin a reconnu avoir commis l’infraction’’ détention illégale d’armes à feu’’,il a toutefois nié avoir kidnappé l’ancien colonel des forces armées d’Haïti Irving Méhu . Lors des débats au tribunal, il a été révélé que ce membre du corps de la police nationale d’Haïti est un récidiviste. Marcelin Juin a été déjà condamné pour sa participation dans l’enlèvement  suivi de l’assassinat de Charlot Nicolas.

Les faits d’enlèvement, de séquestration, de viol et de meurtre ayant été reconnus constants, le ministère public a demandé au magistrat de siège  Duny Dubé  l’application de l’article 293-2 condamnant  le policier Marcelin Juin  à 15 ans d’emprisonnement  et les deux autres accusés à des peines de travaux forcés à perpétuité.  L’avocat de Marcelin Juin a demandé au tribunal de rejeter les réquisitions du ministère public arguant que les faits reprochés à son client ne sont pas fondés.   

Le  juge  Duny Dubé  a rendu son  verdict : le policier Marcelin Juin est condamné à passer 15 années derrière les barreaux et les deux autres accusés, tout le reste de leur vie.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :