Vendredi 3 Avril, 2020

L'opposition aurait un plan pour amnistier les "Petro-dilapidateurs"

Eric Jean Baptiste, secrétaire général du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP)

Eric Jean Baptiste, secrétaire général du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP)

Un plan serait forgé par l’opposition pour amnistier les dilapidateurs des fonds Petrocaribe, révèle Eric Jean Baptiste.

Le secrétaire général du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP) Eric Jean-Baptiste a fait d’importantes révélations sur les membres de l’opposition qui ne cessent de réclamer la tenue du procès Pétrocaribe. Contrairement à ce qu’ils font croire dans les médias depuis le lancement de la mobilisation contre le pouvoir en place, ils n’ont aucune volonté d’organiser le procès des fonds vénézuéliens, dénonce Eric Jean-Baptiste lors d’une interview accordée à Radio Vision 2000 .

Selon Eric Jean-Baptiste, des membres de l’opposition ont dégagé un terrain d’entente pour accaparer le pouvoir et amnistier toutes les personnes qui sont indexées dans le rapport de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif sur la dilapidation des fonds Pétrocaribe. Ils justifient cette démarche en vue de rendre le pays gouvernable, rapporte Monsieur Jean Baptiste qui dit croire que le procès Petrocaribe est inévitable.

 « Si Jovenel Moïse  démissionne, il sera exilé, il ne sera pas jugé. Le procès Petrocaribe n’aura pas lieu », indique le secrétaire général de RDNP révélant ainsi le plan de l’opposition qui dit-il, ne gère que ses intérêts mesquins.

Selon Eric Jean-Baptiste, la question a été évoquée lors d’une rencontre politique organisée à l’Hôtel Royal Oasis dans la soirée du lundi 17 juin dernier.

«  Plusieurs secteurs dont la communauté internationale, les politiciens corrompus et le secteur privé mafieux jouent actuellement. Jovenel Moïse est un rat que des chats veulent manger. Mais, et le rat et les chats sont tous des voleurs qui se battent tous pour assurer leur part du pouvoir. Aucun d’eux ne veut l’organisation du procès, s’indigne l’ancien candidat à la présidentielle de 2015 qui évoque les gros intérêts entourant le dossier Petrocaribe.

Le projet des membres de l’opposition représente un véritable danger pour le pays. Pour l’éviter, Eric Jean-Baptiste appelle à l’implication dans les affaires du pays des secteurs organisés de la société haïtienne, des hommes et femmes ayant fait preuve de moralité.

Interrogé sur sa position par rapport aux mouvements de protestation visant  le départ du président Jovenel Moïse, l’homme d’affaires répond qu’aucun mandat n’est au-dessus de la volonté populaire.

Les révélations du secrétaire de RDNP ont enflammé les réseaux sociaux et ont provoqué beaucoup de hargnes au sein de l’opposition notamment les membres du secteur dit démocratique et populaire. En réaction, ils qualifient le responsable de RNPP d’émissaire du palais national.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :