Mardi 20 Novembre, 2018

Un missionnaire américain arrêté chez lui pour abus sexuel sur des mineurs haïtiens

Selon les données fournies par une tierce aux autorités américaines dans le cadre de l’enquête autour de Daniel Pye, au moins quatre jeunes filles mineures ont été victimes d’abus sexuels alors qu'elles fréquentaient son orphelinat. Ces enfants étaient âgés entre 6 et 14 ans au moment des faits. Une des victimes a déclaré aux enquêteurs sur le dossier que les abus se sont prolongés sur plusieurs années. D’après ce qu’a rapporté le journal américain Miami Herald, une des victimes a rapporté aux enquêteurs qu’elle avait été agressée sexuellement tous les jours ; que la femme du missionnaire soit dans les parages ou non ; ceci entre 2008 ou elle avait six (6) et l’année 2011, date à laquelle, Daniel Pye a commencé à avoir des démêlés avec la justice haïtienne.

En effet, Daniel Pye a été emprisonné pendant près de 5 mois en Haiti. Dans un premier temps, les motifs de sa détention n’étaient pas clair mais ensuite ce sont des accusations de documents illégaux qui ont justifiés sa détention.

Agé aujourd’hui de 35 ans, l’homme en question a dirigé un orphelinat dans le Sud ‘Est du pays de 2008 à 2011. Période à laquelle, il a effectué plus de 40 voyages entre les États-Unis et Haïti. Le centre que dirigeait Pye accueillaient et éduquaient des enfants orphelins ainsi que des enfants défavorisés dont les parents étaient vivants. La mère d’une des victimes qui travaillait à l’orphelinat aurait été renvoyée de son travail après avoir demandé des explications au missionnaire.

Relâché grâce notamment à la diligence d’élus et de démarches de l’ambassade américaine à Port-au-Prince d’après ce qu’a indiqué le Miami Herald, Daniel Pye a rejoint son pays où il a cessé tout voyage vers Haïti et repris le cours de son existence où il a même recommencé à travailler avec des enfants.

Le présumé coupable d’abus sur mineur sera bientôt jugé pour ses actes aux États-Unis.