Vendredi 6 Décembre, 2019

Un autobus assurant le trajet P-au-P/Jacmel détourné ce matin

Cette photo de minibus prise à Portail-Léôgane sert uniquement d'illustration à l'article. Photo: Pascale Solages

Cette photo de minibus prise à Portail-Léôgane sert uniquement d'illustration à l'article. Photo: Pascale Solages

Un homme, dans la tourmente, raconte le moment intense qu’il a vécu à bord d’un véhicule ce vendredi matin. En revenant de Jacmel, il s'est fait braquer par des malfrats qui ont dépouillé tous les passagers confinés à l’intérieur du véhicule. Les voyageurs étaient au nombre de douze, selon ce dernier en entretien avec un journaliste de la rédaction.

« Cinq individus lourdement armés ont stoppé l’autobus sur son passage près du Théâtre National (entrée Sud de la capitale), et nous ont ordonné de suivre une voie menant vers un virage », raconte le monsieur, visiblement atterré. Pour corroborer les faits, il a présenté sa valise qui, dit-il, a subi une fouille minutieuse par les bandits. « Ils ont dépouillé les passagers de tout ce qu’ils avaient en leur possession », avance-t-il.

Lire : Un autobus, son chauffeur et un travailleur kidnappés au Bicentenaire

Poursuivant son témoignage, la victime explique que les malfrats lui ont dérobé 9750 gourdes (équivalant de 104 dollars américain). Une somme qu’il devrait utiliser pour « soutenir des affaires familiales », soupèse-t-il. La victime déplore la recrudescence de l’insécurité dans la capitale haïtienne, en particulier à l’entrée Sud où des passants et autobus sont constamment dépouillés.

Contacté par téléphone, le président de l’APCH, Monsieur Méhu Changeux a authentifié la nouvelle sans être en mesure d’avancer si la situation a connu une quelconque évolution. « Je l’ai appris ce matin, mais je ne suis pas en mesure d’affirmer si l’autobus a été libéré où le chauffeur et les passages ont été rançonnés », soutient-il.

Il poursuit qu’un autre autobus assurant le trajet Carrefour/Portail Léogâne a été kidnappé hier, avant d’être relâché par les malfrats contre rançon. « Le propriétaire n’a pas voulu communiquer ni le montant ni des détails sur l’autobus. Il nous a simplement mis au courant de l’affaire », mentionne Monsieur Changeux.  

Dans le périmètre que l’autobus a été intercepté ce matin, un autre assurant le transport Port-au-Prince/Jérémie a été détourné 10 octobre dernier par des gangs de Village de Dieu. Les passagers ont été libérés, mais les ravisseurs avaient gardé le véhicule tout en réclamant une rançon de 60,000 dollars en échange de la libération du chauffeur et d'un autre travailleur, selon Haïti 24.

L'article sera mis à jour si d'autres informations sont révélées. 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :