Vendredi 23 Août, 2019

Un policier maltraite un manifestant maîtrisé, le DG de la PNH déplore

Les manifestants au niveau de Rex Théâtre. Photo : Luckenson Jean

Les manifestants au niveau de Rex Théâtre. Photo : Luckenson Jean

« De telles pratiques ne font pas honneur à une institution garante de la démocratie et de l’État de droit dont la mission est de protéger et servir », regrette l’institution policière dans un communiqué de presse sorti ce dimanche 9 juin 2019.

Depuis plusieurs heures, une vidéo montrant un policier en train de maltraiter à coups de pierres un jeune manifestant étendu sur le sol a rapidement été devenue virale.

Craignant que de tels comportements ne puissent entacher l’image de l’institution, la direction générale de Police Nationale d’Haïti (PNH) n’a pas tardé à réagir en qualifiant « d’acte honteux » le geste de ce policier.

« De telles pratiques ne font pas honneur à une institution garante de la démocratie et de l’État de droit dont la mission est de protéger et servir », regrette l’institution policière dans un communiqué de presse sorti ce dimanche 9 juin 2019.

Soulignant avoir tout fait pour gérer les foules et les débordements de passion avec professionnalisme, la PNH informe que l'inspection générale de l'institution a été saisie pour diligenter une enquête et d’identifier le ou les policiers suspects et appliquer la loi et les règlements de l’institution jusqu’à la dernière rigueur. 

Par ailleurs, le chef de la police rappelle à l’ensemble des policiers que le droit à la vie des citoyens et des citoyennes est aussi important que la liberté d’expression et d’égalité devant la loi car les droits de l’homme sont indivisibles.

De pareils cas d’abus de policiers contre des civiles sont assez courants en marge des manifestations en Haïti. Et encore lors de la journée du 9 juin, deux reporters de la Radio Sans Fin ont failli tomber sous les balles d'agents de la police. Les journalistes qui couvraient la manifestation affirment avoir été à deux doigts de perdre la vie. Les policiers se sont excusés après.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :