Vendredi 15 Novembre, 2019

Un journaliste de MagHaiti tabassé par des hommes armés

Franciyou Germain, journaliste du média en ligne Maghaiti, a été tabassé par des individus armés, à Nazon (Morne DD) ce vendredi, alors qu'il couvrait une manifestation anti-gouvernementale.

Le journaliste Franciyou Germain a été agressé physiquement ce vendredi 1er novembre par des assaillants qui, après l'avoir frappé violemment, ont cassé ses matériels de travail (caméra, micro...). Le travailleur de la presse couvrait une énième journée de protestation antigouvernementale tenue à Port-au-Prince.

En entretien avec Loop après l'incident, Germain est revenu sur ce qui s'est passé. "Après avoir sillonné plusieurs rues de la capitale, je voulais aller couvrir la manifestation de Ramram. En traversant la morne DD [Nazon, ndlr], je me suis rendu compte que trois individus me suivaient", nous dit-il encore sous le choc.

"Je me suis arrêté et j'ai sorti mon téléphone pour le leur donner. L'un d'eux s'est avancé et commençait à me menacer en me pointant son index dans la bouche. Un autre a dégainé son pistolet pour me le pointer au visage" nous raconte le PDG du groupe MagHaiti.

Durant cette scène d'agression, la victime a été secourue par des manifestants qui, voyant ce qui se passait, sont intervenus et ont forcé les malfrats à cesser leur forfait et s'enfuir.

"Le téléphone, la camera ont tous été endommagés, mais je suis en vie" se résigne le reporter qui dit avoir déposé plainte pour agression au commissariat de Port-au-Prince.

Par cette mésaventure, Franciyou Germain vient s'ajouter à une longue liste de journalistes et médias victimes d'agression au cours de cette crise qui perdure depuis environ 8 semaines en Haïti.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :