Mardi 7 Juillet, 2020

Ce jeune cadre du BNE lauréat d’un prix de la culture en France

Le jeune lauréat du programme culturel de résidence « TRAME » Asseduis Belizaire.

Le jeune lauréat du programme culturel de résidence « TRAME » Asseduis Belizaire.

Asseduis Belizaire, jeune technicien en muséologie au Bureau National d’Ethnologie (BNE) vient d’être élu lauréat du programme culturel de résidence « TRAME » en France.

Avec cette distinction, le jeune entend camper l’histoire d’Haïti dans la muséologie du monde avec l’iconographie de l’occupation états-unienne d’Haïti, dans une exposition intitulée L’image révélée. L'oeuvre « est un ensemble de clichés pris durant l’Occupation américaine d’Haïti par des photographes haïtiens et étrangers dont leurs ambitions ont été d’immortaliser le temps » explique Asseduis Belizaire à propos de son projet qui a trouvé la bénédiction du jury.

Pour le jeune passionné de l'art, cette époque a marqué « un tournant décisif dans la vie des deux peuples tant sur le plan diplomatique que sur le plan militaire ».

Son projet constitué de 30 photos sera affiché sur les murs des musées de renom comme celui du Louvre à Paris, à Dumarais, à Sasem et à bien d’autres endroits réservés à la connaissance de l’art dès la première semaine du mois de septembre 2020.

L’image révélée, primé par la Cité Internationale des arts est d’après son auteur « un moyen d’exposer cette tranche d’histoire aux amants de la muséologie. Puisque, les musées demeurent les espaces primordiaux pour raconter les histoires des peuples du monde ».

Autre sujet intéressant: Ernst St Rome, ce marionnettiste qui fait flotter le bicolore haïtien

Dans ce champ très proche de l’histoire qu’est la muséologie, Belizaire entend renforcer la place d’Haïti à l’étranger. Détenteur d’une licence en Histoire de l’art et archéologie à l’Université d’Haïti et d’un master 2 en Économie et Société à l’Université Lumière Lyon 2, ce jeune prodige originaire de Cerca-Carvajal (département du centre) a su convaincre un jury international en présentant une tranche de l’histoire d’Haïti sous forme de photos.

Un ensemble d’images du débarquement des marines américains dans la Base navale Amiral Kilick à Carrefour, mais aussi des clichés du vaillant Charlemagne Péralt et de sa mère. On y trouve aussi des photos de Benoit Batraville, mais aussi des Cacos qui ont soulevé l’étendard de la révolte face aux envahisseurs de l’époque.

Related Article

Si la Cité internationale des arts demeure un lieu d’accueil en résidence des artistes du monde entier depuis sa création en 1965, ce lieu de vie ouvert au dialogue entre les cultures, les artistes et leurs publics demeure d’après Belizaire, le véritable carrefour où l’histoire d’Haïti peut se faire connaitre à travers les musées.

Rappelons que durant le mois de mars, un autre Haïtien, Ernst St-Rome, marionnettiste depuis plus de 25 ans, a été lui aussi lauréat du programme culturel de résidence « TRAME » en France. Il avait mis en scène le titanesque roman « Les Arbres Musiciens » de Jacques Stephen Alexis.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :