Dimanche 18 Novembre, 2018

Un immense écrivain haïtien est tombé

Le romancier et immense écrivain Jean Claude Fignolé./Photo: IleenIle

Le romancier et immense écrivain Jean Claude Fignolé./Photo: IleenIle

Jean-Claude Fignolé, immense écrivain haïtien, est décédé ce mardi 11 juillet. L’auteur de « L’aube tranquille » sorti en 1990  fut l’un des cofondateurs, avec Franckétienne et René Philoctète, du spiralisme, mouvement littéraire né au milieu des années 60.

Né le 24 mai 1941 dans la ville de Jérémie, auteur du célébrissime récit « Les possédés de la pleine lune », Jean Claude Fignolé aura encore longtemps marqué la littérature haïtienne contemporaine.

Après avoir suivi des études de droit, d’agronomie et d’économie, il devient critique d'art au Centre d'art de Port-au-Prince, journaliste – notamment au Petit samedi soir dans les années 1970 –, critique littéraire et enseignant.  Dans les années 1980, il apporte une aide essentielle aux habitants du petit village des Abricots dans la Grande Anse. Il les assiste dans un travail de développement de première nécessité (reboisement, éducation, santé, constructions routières, agriculture).

De 2007 à 2012, il est maire de ce village et est président de l’Association des maires de la Grande Anse (AMAGA). De 1990 à 2000, on le retrouve observateur et commentateur dans le journal Le Nouvelliste où il tient la rubrique « Rompre le silence » dont les analyses politiques font découvrir la laideur d'un pays cloué dans son échec. En 2010, après le séisme en Haïti, il vient en aide à des milliers de rescapés.  Il est membre de la direction du collège Jean-Price Mars – qu'il a fondé avec René Philoctète et Victor Benoît –, participe au développement touristique de son île et prononce des conférences. 

Grande figure de la littérature haïtienne, Jean-Claude Fignolé a créé, avec René Philoctète et Franckétienne, le mouvement littéraire « Spiralisme ».  Essayiste et nouvelliste, il a également écrit des romans. Ses deux premiers, publiés aux éditions du Seuil, Les Possédés de la pleine lune (1987) et Aube tranquille (1990), sont considérés comme des œuvres majeures de la littérature haïtienne. Son sixième roman, Une heure pour l’éternité, a paru chez Sabine Wespieser éditeur en 2008.


Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone :

Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store : http://bit.ly/1HHj2Uu

Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store : http://apple.co/2e3q1Lk