Lundi 1 Juin, 2020

Un homme en prison pour sorcellerie dans la Grand’Anse

Bouteille vodou. Photo : Pinterest

Bouteille vodou. Photo : Pinterest

La PNH dans la Grand’Anse présentait il y a peu son bilan pour le mois d’octobre. Parmi les multiples arrestations, l’évocation d’un cas de sorcellerie nous a intrigués. Aussi, LoopHaiti a pris contact avec le commissaire divisionnaire et chef de la police du département, Berson Soljour pour mieux comprendre l’affaire.

Selon le déroulé de l’action raconté par Berson Soljour, la population a appréhendé et transféré à la police le dénommé Benito Octimé le 6 novembre dernier. Il est accusé d’avoir tué par magie Cétonne Jean (30 ans) début octobre. Après son arrestation à Léon, une localité de la Grand’Anse, Benito a été déféré au parquet deux jours plus tard.

Benito Octimé a d’abord été mis en cause par son ami Lomane (ainsi connu) avec qui il s’engueulait pour une affaire de cabris. Au cours de leur dispute, Lomane a révélé des confidences que lui aurait fait Benito Octimé sur comment il a tué de Cétonne Jean début octobre.

D’après Lomane, Cetonne Jean avait une fièvre. Benito Octimé lui a rendu visite avec une bouteille sans que personne ne le sache. Il aurait secoué la bouteille sur Cetonne Jean et l’a fait boire son contenu. Immédiatement, Cetonne Jean a commencé à vomir et est mort tout de suite. Ensuite, Benito Octimé aurait pris le zombi de Cetonne Jean pour le transformer en bœuf.

Les gens de chez Cetonne Jean n’ont jamais été au courant de la visite de Benito précise à LoopHaiti le chef de la police, Berson Soljour qui n’évacue pas la possibilité qu’il s’agisse d’un cas d’empoisonnement.  Pour le moment, on a l’impression que la bouteille était une bouteille mystique ».

La population et la famille du défunt qui ont entendu les révélations de Lomane ont immédiatement appréhendé Benito Octimé pour le remettre à la police.

La mère de Cetonne, Lita Bersé s’est ensuite rendue au SDPJ pour porter plainte contre Benito Octimé qu’elle accuse d’avoir « mangé » son fils.  

Il convient de rappeler que des dizaines de personnes ont été tuées dans la Grand’Anse après le tremblement de terre du 12 janvier 2010. Accusés de propager le choléra par la « magie noire », certains ont été pendus, brulés vifs et attaqués à coups de machettes.  

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :