Mercredi 13 Décembre, 2017

Un haïtien "innocemment" accusé d’homicide risque la déportation

11 mai 2011. Le camion rempli de tomates que conduit Jean Claude Meus fait une fausse manœuvre à un carrefour de Wauchula, aux Etats-Unis. Résultat : deux morts. Une femme dénommé Nona Moore et son enfant de huit ans, Lindsey.

Devant la justice américaine, Jean Claude Meus clame son innocence. Le conducteur d’une autre voiture lui a coupé le chemin, il a dû dévier son véhicule puis l’incident est survenu a-t-il alors expliqué. Les autorités judiciaires américaines n’ont pas été convaincues. Le procureur l’accuse de s’être endormi derrière le volant et Meus se verra condamné à 15 ans de prison.

2015. Coup de théâtre. L’équipe d’investigation de la chaine locale Fox 13 découvre des preuves qui n’ont jamais été présentées devant les tribunaux. Entre autres, un pompier présent sur les lieux de l’accident dont le témoignage n’a jamais été entendu. Des rapports d’experts ont aussi démontré l’impossibilité pour Jean Claude Meus d’avoir négocié la courbe s’il était endormi.

Acte 2 : un juge renverse la décision et libère Meus qui aujourd’hui encore, continue à conduire des camions aux Etats Unis. «Je travaille, je paie mes factures, je paie mes impôts, je prends soin de ma famille et vais à l'église. Je fais tout mon possible pour être un bon citoyen», a déclaré M. Meus, qui est techniquement un résident légal des États-Unis.

Acte 3, Trump devient président des Etats-Unis et semble déterminé à déporter les immigrants illégaux et ceux détenant un passé criminel. Même libéré, Jean Claude Meus a encore dans son dossier l’affaire qui aujourd’hui a six ans. Le gouvernement fédéral se préparerait à le déporter rapporte Fox 13.

« Je comprends que vous voulez déporter les agresseurs d'enfants, les violeurs, tous les méchants », a déclaré Meus. « Mais je ne suis pas un méchant. Je suis ici depuis 17 ans » explique celui dont l’audience pour l’annulation du « temps servi » en prison de son dossier prend du temps. Trop de temps car son audience de déportation de Jean Claude Meus vient d’être fixée au 26 octobre 2017.


Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone :

Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store : http://bit.ly/1HHj2Uu

Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store : http://apple.co/2e3q1Lk