Lundi 14 Octobre, 2019

Un Haïtien blessé à coups de pierre par des militaires dominicains

Des militaires dominicains à la frontière.

Des militaires dominicains à la frontière.

L'incident est survenu lors d'une des opérations de rapatriement de migrants haïtiens par les militaires dominicains. Carol Misoir, 23 ans, a été attaqué à coups de pierre par des militaires dominicains à Esperanza, une municipalité de la Province de Valverde au Nord de la République Dominicaine, puis rapatrié à Ouanaminthe/Dajabon, le 25 octobre dernier.  

C'est le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Refugiés (GARR) qui fait l’écho du récit à travers un article acheminé à la rédaction de Loop Haïti. Il explique que l’incident s’est produit le 24 octobre 2017 au moment où le jeune migrant qui avait été reconduit en Haïti le 23 octobre, tentait d’atteindre la République Dominicaine.

« Ne voulant pas obéir aux militaires dominicains qui lui ont fait signe de s’arrêter, Carol Misoir s’est mis à courir. Des militaires ont lancé des pierres en sa direction et il a été sévèrement touché au nez. Soudain, il s’était évanoui », détaille le GARR, selon les témoignages de la victime.

Le jeune ressortissant haïtien aura été détenu en prison avec ses blessures pendant une nuit avant d’être rapatrié avec 6 autres personnes. Il a été accueilli par le GARR à Ouanaminthe qui l’a conduit dans un centre hospitalier pour recevoir les soins que nécessitait son cas.  Avec l’appui de l’institution, lui et ses compagnons ont rejoint leurs proches dans les départements du centre et du Nord.

L’organisation de droits humains se dit « inquiète de la montée vertigineuse des actes de violence à l’encontre des ressortissantes et ressortissants haïtiens  en territoire dominicain » et « plaide en faveur de la protection des vies et biens des Haïtiens et Haïtiennes qui se trouvent  en République voisine. »

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :