Mercredi 18 Septembre, 2019

Un Haïtien au prestigieux fashion week de New York

Le designer haïtien, Kerby "Kebito" Jean Raymond./Photo: Compte Instagram.

Le designer haïtien, Kerby "Kebito" Jean Raymond./Photo: Compte Instagram.

La « fashion week » de New York a commencé et les meilleures tendances pour anticiper l'hiver 2019-2020 ont envahi les rues de New York. Avec Tom Ford qui a pris la présidence du CFDA en juin dernier, la revitalisation de cet événement historique est l'une des priorités de son programme.

Par notre consultante en fashion Oksana Ruth'Indhira Toussaint Vig

La première modification que le grand public a pu observer, c'est que le nouveau maître de cérémonie de la semaine la plus chic dans la « Big Apple » a condensé et modifié le calendrier habituel en donnant la possibilité a beaucoup plus de créateurs de présenter leurs dernières collections. Certains des noms les plus célèbres de l’industrie, des nouvelles figures et des talents les plus prometteurs sont tous au rendez-vous. 

 

 

Dimanche soir, Kerby « Kebito » Jean-Raymond, l'un des prodiges du milieu, a fermé le lineup très chargé avec le défilé-concert de Pyer Moss au King Theatre, récemment rénové, dans le cœur de Flatbush (Brooklyn), le quartier qui a vu grandir notre compatriote. Une collection intitulée Collection 3 « Sister » célébrant la culture noire et la musique. Il a ébloui tous les amants de la mode en présentant l'un des meilleurs spectacles de cette saison.

 

Depuis le lancement de sa marque en 2013, Kebito n'a jamais cessé de propulser des messages forts en faveur de la communauté noire, mais aussi sur les crises politiques, sociales et climatiques, la justice sociale, ou de choses plus prosaïques comme créer des looks. Fier de compter parmi ses clients Michelle Obama, Joan Smalls, Chadwick Boseman, le petit génie a réussi - deux (2) ans après sa première collaboration avec la marque Reebok - à signer un nouveau contrat comme directeur artistique du nouveau programme « Reebok Studies » pour créer des projets spéciaux avec des célébrités et d'autres designers, une nouvelle division de la société axée sur la promotion des talents émergents.

 

 

Il a pour rôle d'élaborer un nouveau récit pour la marque, dans lequel il se concentra sur le sens de la communauté et l’inclusion. Il a récemment démarré une nouvelle entreprise avec le multi-milliardaire français François-Henry Pinault, président du groupe Kering, et aussi a été nommé par Tom Ford au conseil d'administration du CFDA aux côtés de Virgil Abloh, Maria Cornejo y Carly Cushnie. Il reste très optimiste par rapport à cette nomination puisqu'il veut susciter un réel changement. L'un de ses principaux objectifs, c'est de créer des programmes permettant de fournir de l'argent aux jeunes créateurs qui ont besoin d'aide pour produire des spectacles, des vêtements et des marques tout en affinant une vision plus commerciale pour équilibrer leurs instincts créatifs. 

Il se sent beaucoup plus autonome chez Reebok, c'est la raison pour laquelle il a laissé Nike qu’ il ne vivait pas vraiment de ses créations ni de ses pourboires. En plus des baskets, il a arrivé à confectionner son propre modèle de chaussure qui sera vendu au prix de US $800 et disponible au public à partir du 15 octobre prochain en attendant les baskets de Reebok pour la fin du mois de janvier. 

Très astucieux, Kebito a pris une saison sabbatique plutôt que de se lancer dans une production à gros budget pour la Fashion Week en février dernier et a décidé de réinvestir la somme de US $ 400,000 dans Pyer Moss. 

On pouvait voir au premier rang du défilé - qui a commencé avec 90 minutes de retard - Quavo, Kitty Cash, Justine Skye, Saweetie, Kehlani, Joey Badass, Slick Woods. Kebito travaillait sur cette nouvelle collection de Pyer Moss depuis août 2018, combinant l'œuvre de Richard Phillips, emprisonné pour meurtre, une collaboration qui a été déclenchée après qu'il eut appris que l’artiste avait passé 45 ans en prison pour un crime qu’il n’avait pas commis, passant une grande partie de son temps derrière les barreaux à peindre et l'histoire de Sister Rosetta Tharpe, la marraine méconnue du rock'n'roll, une guitariste virtuose noire et chanteuse de gospel de l'Arkansas. Il attendait jusqu'à maintenant à cause du manque d'argent. Grâce à son nouveau contrat chez Reebok, il a pu investir une forte somme dans ce projet. 

Il y avait des silhouettes et des motifs inspirés par Sister Rosetta, y compris un certain nombre de pièces illustrant la peinture de Phillips, telles qu'un imprimé en jeans fabriqué par Resonance, une entreprise basée à New York qui peut imprimer du denim sans les dizaines de milliers de gallons d'eau généralement utilisé dans le processus. Il a rendu hommage à Sean John en utilisant le logo emblématique de la marque sur des combinaisons en velours et des vestes de camionneur en cuir, rappelant que P. Diddy et Jeffrey Tweedy, président et chef de la direction de Sean John, lui avaient offert une bourse d'études au début des années 2000. 

Les visages d'Erykah Badu, de Missy Elliott et de Lauryn Hill sont représentés sous forme de pendentifs en or dans la salle des bijoux. La silhouette masculine est vraiment parfaite pour cette saison selon les propos de Kebito : "une tige très triangulaire, une jambe large, une cloche légère, une taille haute. C’est une version très moderne d’un costume de zoot". Il a toujours le sentiment que ses vêtements pour hommes sont dans un meilleur endroit que ceux des femmes. Une silhouette inspirée de celle de Lil Keed et de Caleb McLaughlin, la star de Stranger Things, révélant ainsi le nouveau sentier Experiment 4 Sneaker de collaboration Fury signé « Reebok by Pyer Moss ».

Avec la performance de la chorale « Tabernacle Drip » fondée par Kebito lui-même en 2015 avec 16 membres, mais aujourd'hui en compte 90, la femme noire était en valeur dans ce spectacle féerique. Une collection à couper le souffle avec la participation que de mannequins noirs ! L'émotion était à son comble : certains des invités ont même pleuré à la fin de la présentation. Une bataille gagnée pour ce jeune créateur âgé de 32 ans qui perturbe le secteur de la mode avec son style révolutionnaire. Il a même reçu la bénédiction de P. Diddy qui le surnomme « Roi ».

Le mois prochain, Kebito sera l'un des invités d'honneur à la troisième conférence annuelle de Vogue, rejoignant une gamme de grosses pointures de l'industrie de la mode dont Donatella Versace, Tom Ford et Virgil Abloh. 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :