Lundi 20 Août, 2018

Un film documentaire sera bientôt réalisé sur le rapport PetroCaribe

Le sénateur Antonio Cheramy

Le sénateur Antonio Cheramy

Le sénateur Antonio Cheramy et ses collègues sont passés devant la presse, hier mardi, pour présenter certains documents qui ont servi à l’élaboration du rapport Petrocaribe. Certaines images ont été présentées aux journalistes pour prouver l’authenticité du rapport renvoyé vers la Cour Supérieur des Comptes et du Contentieux Administratif par les sénateurs du bloc majoritaire. Antonio Cheramy en a profité pour annoncer qu’un film documentaire sera bientôt disponible afin de permettre à la population d’identifier les coupables cités dans le rapport.

« Les citoyens sont témoins que les sénateurs du bloc majoritaire ont violé les principes en organisant, entre eux, une séance à huit clos jeudi dernier » a expliqué Antonio Cheramy en rappelant que la séance était mise en continuation la veille. Le sénateur de l’ouest a indiqué que le président du sénat, Joseph Lambert, « reconnait qu’il viole les normes prévues par la Loi ».

Antonio Cheramy a rassuré que les dilapidateurs des fonds PetroCaribe seront jugés devant la justice à l’avenir. Il renouvelle son engagement à défendre jusqu’au bout ce rapport car, dit-il, nous voulons tenir nos promesses. « C’est pour cela, nous avons tenu à présenter certaines images aujourd’hui à la presse » poursuit-il.

« Nous annonçons également à tous les secteurs de la vie nationale que nous réaliserons bientôt un film documentaire afin que ce rapport reste dans les archives » a martelé le sénateur. Ce film aidera les citoyens à mieux comprendre l’importance du rapport considéré « irrecevable » par le bloc majoritaire.

Le débat n’en finit plus sur le rapport du PetroCaribe entre les parlementaires de l’opposition et le gouvernement. D’un côté comme de l’autre, chacun sort ses armes pour justifier sa position.

Dans son discours sur la première année de son mandat, Jovenel Moïse a, une fois de plus, rejeté ce rapport en indiquant vouloir éviter toute forme de persécution politique.