Mardi 22 Octobre, 2019

Le 1er festival international de vodou en Haïti, du 12 au 14 août

Photo illustration: Cérémonie de Soukri au Congo/ Troi Anderson

Photo illustration: Cérémonie de Soukri au Congo/ Troi Anderson

L’Association de promotion d’arts (APA) annonce la tenue d’une première édition du Festival international de vodou (FIV) qui se tiendra aux Gonaïves du 12 au 14 août 2019. Selon les organisateurs, cet événement permettra de découvrir les richesses de ce patrimoine culturel et religieux qu’est le vodou.

Expositions d’œuvres d’art vodou, visites guidées dans les lakous, prestations de groupes musicaux à tendances "racines", conférence-débats sont les éléments qui composent le menu de ce festival tant attendu. Au moins 4 groupes musicaux vont devoir assurer les prestations: Rèv, Kanpèch, Choukbwa libète et Gayak sont déjà au diapason afin de relier musique et religion, tradition et tambour et enfin culture et identité.

Lire : En Haïti, le pasteur Marcelo Tunasi prend la défense du vaudou

Bekens Petit-Homme, un des chefs de file au sein du staff organisateurs indique, lors d'une conférence de presse sur l'organisation du festival, que sa motivation vient de la mise en quarantaine du vodou par une bonne partie de la population haïtienne. «  L’idée est née d’un constat alarmant : le dédain de la population vis-à-vis du vodou » explique-t-il. D’après le vodouisant réputé, « Il est du devoir de chaque Haïtien de contribuer à la sauvegarde de la culture vodou qui est l’un des piliers de l’identité de la nation ».

En ce sens, Petit-Homme souligne que le festival se veut être un pont pour non seulement reconnecter trois grand continents (Europe, Afrique et Amérique) à travers une histoire commune mais aussi un espace qui permet de lier connaissance avec des vodouisants de renommé mondiale tels : Kate Rames, prêtresse vodou de New Orléans (USA), Kinoss Dossou, président du Festival des Arts Vodoun de Bruxelles, certains représentants du BNE et aussi d’autre venants de la ‘’Konfederasyon nasyonal vodouyizan ayisyen’’ (KNVA).

Notons que du point de vue historique, le mois d’août est consacré mois de vodou en Haïti pour les adaptes de ce cercle religieux. Puisque, disent-ils en 1791, notamment le 14 août de cette année, la première cérémonie vodou ayant facilité la libération d’Haïti sous le joug de l’esclavage Napoléonienne a eu lieu lors la cérémonie du Bois-Caïman.

Marc Evens Lebrun et Darline Honoré

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :