Mardi 26 May, 2020

Pour mieux vivre, cet Haïtien de 15 ans demande à aller en prison

Photo : CERMICOL - Credit : Haiti Ceram Deo

Photo : CERMICOL - Credit : Haiti Ceram Deo

Shnaiderson, un haïtien des rues de 15 ans, qui a déjà passé 6 mois au CERMICOL (prison pour mineurs) souhaite retourner à la prison des enfants de Delmas 33 pour trouver un mieux-être. Il a rencontré le doyen du tribunal civil de Port-au-Prince, le juge Bernard St Vil, pour lui faciliter ce retour. Car, selon le jeune garçon : vivre en prison est mieux que d’essuyer les pare-brises des voitures.

Paradoxal mais assez logique et réaliste de la part de cet enfant des rues dénommé Shnaiderson. Après avoir passé près de 6 mois au Centre de rééducation des mineurs en conflit avec la loi de Delmas 33 (CERMICOL), il juge bon d’y retourner. Son motif est que derrière les barreaux, il mange à sa faim et a la possibilité d’apprend un métier, alors que dehors il se sent en total insécurité. Et sera obligé d’essuyer les pare-brises des voitures pour subvenir à ses besoins.

L’adolescent ne lésine pas sur son projet, il a rencontré le doyen du tribunal civil de Port-au-Prince, le juge Bernard St Vil pour lui faciliter ce retour. Il dit avoir dérobé un portable et le vendre, ce qui par la suite a occasionné son arrestation. Le jeune dit souhaite vivre dans des conditions meilleures, aller à l’école, apprendre un métier et avoir accès aux services sociaux de base.

Le doyen étant au courant de cette insolite nouvelle de cet enfant et sa volonté d’acier, promet de contacter l’Institut du Bien Etre Social et des Recherches (IBERS) afin de trouver un foyer d’accueil pour recevoir cet adolescent ainsi que deux de ses amis.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :