Jeudi 26 Avril, 2018

Un diplomate nord-coréen en Finlande pour rencontrer des Américains

Un haut diplomate nord-coréen est arrivé dimanche en Finlande, selon des médias locaux et étrangers, où il doit rencontrer des responsables américains et sud-coréens pour des entretiens informels sur la situation dans la péninsule coréenne.

Des consultations tous azimuts se succèdent dans l'espoir de concrétiser le projet de sommet historique entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, qui n'a pas confirmé officiellement son intention d'y participer.

En Suède, pays qui représente les intérêts américains à Pyongyang, le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong Ho s'est longuement entretenu de jeudi à samedi avec son homologue Margot Wallström, sans qu'aucune annonce concrète ne ressorte de ces contacts. M. Ri devait quitter Stockholm dimanche soir à destination de Pékin.

De son côté, Donald Trump a échangé au téléphone, en fin de semaine, avec son homologue sud-coréen Moon Jae-in, dont le gouvernement a transmis la semaine dernière la proposition de sommet attribuée à Kim Jong Un,

Un autre diplomate nord-coréen, Choe Kang Il, directeur général adjoint du département Amérique du Nord au ministère nord-coréen des Affaires étrangères, était attendu dimanche en Finlande en provenance lui aussi de la capitale chinoise.

Son avion a atterri peu après 14H00 locales (12H00 GMT) mais M. Choe a ensuite évité les journalistes.

Il devrait rencontrer à Helsinki l'ex-ambassadeur américain à Séoul, Kathleen Stephens, ainsi que des diplomates sud-coréens retraités, croit savoir l'agence sud-coréenne Yonhap.

Pressentie pour accueillir ces discussions, l'ambassade du Japon à Helsinki a démenti dimanche, selon des médias finlandais.

Le directeur du département Amériques et Asie du ministère finlandais des Affaires étrangères a indiqué à l'AFP qu'une "réunion de routine" rassemblant officiels et universitaires était prévue à Helsinki pour "étudier la situation en Asie du nord-est".

"Cette réunion n'est en aucune façon connectée par exemple à la visite du ministre nord-coréen des Affaires étrangères en Suède", a précisé Kimmo Lahdevirta, confirmant que M. Choe rencontrerait à cette occasion des responsables américains non membres de l'actuelle administration.

Interrogé par l'AFP, l'ONG Crisis Management Initiative (CMI, Initiative de gestion des crises) basée à Helsinki fondée par l'ancien président finlandais Matti Ahtisaari, prix Nobel de la paix 2008, a également démenti être associée à ces consultations.