Lundi 22 Octobre, 2018

Cet eurodéputé s'exprime contre l’entrée illégale des Haïtiens en RD

L’eurodéputé Ramón Jáuregui a déclaré que la République Dominicaine doit s’activer beaucoup plus dans la lutte contre la migration clandestine des sans-papiers haïtiens.

Photo: El Dia

L’eurodéputé Ramón Jáuregui a déclaré que la République Dominicaine doit s’activer beaucoup plus dans la lutte contre la migration clandestine des sans-papiers haïtiens. Photo: El Dia

Le problème des sans-papiers haïtiens ne laisse plus l’actualité depuis quelque temps en République Dominicaine. Cela étant, le gouvernement dominicain s'attelle à diminuer le nombre d’Haïtiens traversant la frontière dans des conditions opposées à la voie légale, si bien que selon les rapports du Corps spécialisé de sécurité frontalière terrestre (CESFRONT), près de 3,500 Haïtiens sans papiers ont été rapatriés chaque mois depuis le début de l’année 2018.

Cette semaine, c’est au tour d’un député européen de se prononcer sur la situation. Lors d’un entretien avec des journalistes dominicains, l’eurodéputé Ramón Jáuregui a déclaré que la République Dominicaine doit s’activer beaucoup plus dans la lutte contre la migration clandestine qu’elle mène. Pour lui, toutes les entrées et sorties doivent être minutieusement contrôlées dans la zone frontalière.

Selon le journal dominicain El Dia, l’ancien ministre du gouvernement espagnol reconnaît que tout ne va pas très bien entre les deux pays voisins en ce qui a trait à la migration. Ainsi souhaite-t-il qu’un accord de coopération soit signé entre La République Dominicaine et Haïti « pour stopper l’exode des sans-papiers ».

Dans l’ensemble, cela ne peut être réalisé sans des « accords de coopération » entre les deux pays, affirme celui qui est également le président de la délégation du Parlement européen à l'Assemblée parlementaire euro-latino-américaine.

Un processus d’identification du quota de migrants légaux doit être lancé, rajoute-t-il, sans quoi le problème ne fera qu’augmenter.