Jeudi 22 Août, 2019

Une consule d'Haiti victime de braquage, son frère parmi les suspects

Une consule d'Haiti victime de braquage, son frère parmi les suspects

Une consule d'Haiti victime de braquage, son frère parmi les suspects

Le 24 juin dernier, des bandits armés ont attaqué la Consule haïtienne affectée à Santiago, Judnie Galdine Souffrant, pendant qu’elle se rendait en République Dominicaine à bord de son véhicule. L’incident s’est passé au niveau de la zone de Ganthier.

Elle était accompagnée de ses deux enfants et de son frère qui conduisait la voiture au moment du braquage. Les malfaiteurs qui circulaient à bord de deux motocyclettes et d’un pick-up sont partis avec la voiture de la diplomate ainsi que son frère à bord du véhicule.

« Ils étaient au moins 5 individus », a déclaré la victime dans un interview accordée à la rédaction de Loop Haïti. Mme Souffrant s’est rendue rapidement dans le commissariat de Ganthier pour déposer plainte et solliciter l’assistance des autorités policières.

« Mon frère est apparu au commissariat au moment où les policiers rédigeaient ma plainte, mais il a été retenu en garde à vue au moins 24 heures », a indiqué Judnie Galdine Souffrant qui s’est montrée furieuse contre le comportement des policiers de Ganthier.

Elle révèle que le responsable du commissariat, Rosemond Aristide, a simplement déclaré que son jeune frère faisait l’objet d’une enquête sur le dossier.

Mme Souffrant a dû engager un avocat afin d'obtenir la libération de son frère au lendemain de l’après-midi. « Ma famille entière a été troublée après la détention de mon frère », dit-elle en racontant que M. Aristide a proféré des propos insinuant que son frère serait impliqué dans la dilapidation des fonds Petrocaribe.

Contacté par la rédaction de Loop Haïti, Rosemond Aristide a raconté une autre version des faits. « Des riverains nous ont informé de l’attaque orchestrée contre la diplomate et sa famille. Nous avons rapidement alerté le Centre de Recherche de l’Ouest (CRO) et lancé les poursuites contre les bandits », explique le responsable du commissariat de Ganthier.

La police n’a pas eu le temps de rattraper les malfrats, mais ont, toutefois, retrouvé le véhicule de Mme Souffrant dans les parages. Ces individus ont eu le temps de piller la voiture et ont emporté plusieurs pièces importantes.

L’incident allait prendre une autre tournure après que l’inspecteur Aristide ait reçu un appel anonyme en présence de Mme Souffrant. « L’interlocuteur m’a informé que le Consul a été victime d’un coup monté de la part de son frère et avance plusieurs indices », poursuit-il.

Selon les affirmations d'Aristide, il a été informé que l’accusé a coupé ses tresses 2 jours seulement avant d’accompagner sa sœur en République Dominicaine. « On m’a aussi indiqué qu’il avait laissé une forte somme d’argent et deux téléphones portables chez une dame quelques temps avant le voyage », dit M. Aristide qui fait croire qu’il a voulu éclaircir ses allégations avant de laisser partir le frère de la diplomate.

Il n’a finalement pas pu aboutir à ses recherches qu’il a dû abandonner après une requête de l’avocat de Mme Souffrant. « J’ai relâché le suspect uniquement sur foi des informations de Mme Souffrant et de son avocat », finit-il.   

Judnie Galdine Souffrant a affirmé qu’elle compte poursuivre le commissariat par devant la Justice pour avoir détenu son frère pendant plusieurs heures. « J’exige également que lumière soit faite sur l’attaque don j’ai été victime », a-t-elle dit évoquant qu'elle serait victime de persécutions politiques.

 

 

 

 

  

 

 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :