Lundi 27 Janvier, 2020

Un Commissaire du gouvernement agressé chez lui à Léogâne

Le Commissaire du gouvernement de Petit-Goâve, Me. Fourgi Pierre a été physiquement agressé lundi soir à son domicile dans la commune de Léogàne par deux individus réputés criminels. L’un d’entre eux, Verto Cetoute, a été arrêté par la police après avoir posé l’acte, selon ce qu’a fait savoir le commissaire.

« J’étais installé sur ma véranda pendant que Gary Passius et son acolyte se sont arrêté à bord d’une motocyclette et sont venus me frapper », explique Me. Fourgi Pierre lors d’une conférence de presse qu’il a organisée pour dénoncer l'incident. Gary Passius reproche au commissaire d’avoir transféré trois de ses substituts du Parquet de Petit-Goâve.  

Garry Passius et un certain Jackito sont impliqués dans plusieurs actes d’association de malfaiteurs tels que viols et vols. Ils font actuellement l’objet d’un mandat d’amener.

« J’avais déjà arrêté Garry Passius pour avoir, une fois, agressé une femme et pour tentative d’assassinat », selon le commissaire du gouvernement qui dit que ce dernier a été tout de suite relâché par Habeas Corpus. Jackito, quant à lui, ne marche presque plus le jour à cause de sa réputation notoire pour des braquages des camions de transport de marchandises, toujours selon Me. Fourgi Pierre.

L’évènement qui s’est passé lundi soir est la deuxième agression physique subie par le Commissaire à son domicile à Léogàne. Cette semaine, le juge titulaire du tribunal de Léogàne, Eno René Louis, qui mène une relation en dents de scie avec le commissaire a déclaré à Loop Haïti qu’il reçoit également des menaces de la part d’un puissant gang de « Ti Bwa ».           

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :