Vendredi 18 Octobre, 2019

Ce collège fondé par la Fondation Digicel donne un lauréat à l’UEH

Des élèves du collège Andrew Grene lors de la cérémonie du lancement de cet école. Crédit Photo : Fondation Digicel

Des élèves du collège Andrew Grene lors de la cérémonie du lancement de cet école. Crédit Photo : Fondation Digicel

Nikenson Paul Charles, du Collège Andrew Grene, situé à Cité-Soleil, est lauréat au concours d’admission de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH) cette année. Cette école, dont les locaux ont été construits par la Fondation Digicel, dément, par le biais de l’éducation, les stéréotypes partagées sur la commune de Cité soleil.

Nikenson a toujours été un brillant étudiant au Collège Andrew Grene, selon ce que témoigne le Directeur de l’école, Ricot Pierre. Ce collège situé au Village des Rapatriés, Duvivier, Cité Soleil, et a été fondé en septembre 2011. Il porte le nom d’un grand ami d’Haïti, Andrew Grene, un fonctionnaire des Nations-Unies qui a perdu sa vie sur la terre haïtienne, lors du séisme meurtrier du 12 janvier 2010. 

Grâce aux supports de la Fondation Digicel ainsi que les efforts de la Fondation Andrew Grene, l’école dispose d’un terrain de sport, d’une bibliothèque, d’un laboratoire informatique de 40 ordinateurs avec Wifi, d’un mini laboratoire de chimie, d’un espace pour les activités culturelles, de jardins scolaires, d’une chorale, d’une cantine offrant gratuitement de la nourriture aux élèves. Ces derniers ne dépassent pas la barre de 40 par salle de classe. Des dispositions réjouissent le Directeur Ricot Pierre.

 

La Fondation Andrew Grene et IPEDH offrent à Cité Soleil un joyau scolaire depuis sept ans. 28 sur 29 élèves ont réussi leurs examens de baccalauréat (2017-2018); 13 boursiers diplômés du CAG sont admis dans les meilleures universités privées du pays  et 3 autres ont gagné une place à l’Université d’Etat d’Haïti (UEH) cette année.

Selon monsieur Pierre : « Pendant longtemps, Cité Soleil a été mal comprise. Beaucoup pensaient qu’elle était habitée par des sauvages et des débiles. Les fils et filles de ce milieu étaient victimes de toutes formes de stéréotypes. Pourtant aujourd’hui plusieurs grands intellectuels ont vécu à Cité Soleil ».

Haïti a besoin d’une autre école, articule monsieur Pierre, qui a fait savoir que cette école offerte aux enfants et aux jeunes du Village des Rapatriés, Cité Soleil participe dans la construction d’une meilleure société.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :