Vendredi 19 Octobre, 2018

Un citoyen porte plainte contre les dilapidateurs du fonds PetroCaribe

Pour pallier un éventuel rejet du rapport PetroCaribe au parlement ce mardi, une plainte a été déposée hier lundi au Greffe du Tribunal civil de Port-au-Prince contre tous ceux qui ont été impliqués dans la dilapidation de ce fond faisant l’objet d’une enquête pour laquelle plusieurs anciens fonctionnaires de l’Etat ont été indexés.

Cette plainte, endossée par le citoyen Johnson Colin, a été déposée par son avocat, Me André Michel, opposant farouche au régime « Tèt Kale ». Ce dernier s'est fait accompagner de quelques députés reconnus comme opposants au pouvoir en place.

« Au nom de la Constitution et au nom de la République, le procès PetroCaribe est officiellement ouvert ! », a lancé Me André Michel au Tribunal Civil de Port-au-Prince.  

L’avocat du plaignant estime que l’utilisation de l’argent alloué à ce fond n’est que du grand gaspillage parce qu’il a été mal utilisé. « Cet argent aurait pu nous permettre d’avoir un autre pays », soutient-il.

Il s’appuie sur le rapport du Sénat qu’il décrit comme « très clair ». Tous les éléments réunis dans ce rapport prouvent que des individus ont effectivement utilisé l’argent à leur  guise, sans tenir compte des intérêts du pays, explique l’ancien candidat au Sénat. Rappelons que le Sénat devrait pencher sur ce rapport aujourd’hui 30 janvier.

Selon lui, des sénateurs proches du pouvoir se préparent à boycotter le rapport lors de la séance prévue pour ce mardi. « Ce rapport va être enterré et va finir dans les poubelles de l’histoire » a déclaré un sénateur du groupe majoritaire, selon ce que rapporte Me André Michel devant les journalistes. À ce sujet, il soutient qu’à partir du dépôt de ladite plainte, la séance ne vaut plus que dalle.