Mardi 18 Décembre, 2018

Un autre grand écrivain haïtien est tombé

Le poète et romancier Josaphat-Robert Large./Photo: Jacob Fein-IleenIle

Le poète et romancier Josaphat-Robert Large./Photo: Jacob Fein-IleenIle

Encore un autre mapou est tombé. Josaphat-Robert Large, un des plus importants auteurs de la littérature haïtienne du 20e siècle a succombé d’un cancer samedi 28 octobre, jour retenu pour la célébration du mois et de la langue créole.

C’est à New-York que le poète et romancier a rendu l’âme avant-hier samedi. Après Jean-Claude Fignolé, autre auteur important décédé en juillet dernier, c’est au tour de Robert Large de partir pour l’au-delà. Mais le Jérémien né le 15 novembre 1942 nous a laissés plusieurs œuvres qui jalonnent toute l’histoire de la littérature haïtienne du 20e siècle.

Après ses études classiques en Haïti, Josaphat-Robert Large part pour les Etats-Unis où il suit des cours de linguistique et où il étudie l’anglais et la photographie. Poète, romancier et homme de théâtre, il a participé à l’inauguration du « Sermac », mouvement culturel lancé par Aimé Césaire, en 1976, à Fort-de-France. Il a fondé avec les poètes Georges Castera, Syto Cavé et Jacques Charlier, la troupe de théâtre Kouidor qui a pris part, pendant des années, au festival de théâtre de la Martinique. Avec Lyonel Trouillot, Évelyne Trouillot, Pierre Buteau et Michel Acacia, il est membre fondateur de la revue Lire Haïti.

Il est l’auteur de « Rete, kote Lamèsi », publié aux éditions Les Presses Nationales. Celui qu’on surnommait affectueusement « Bobisson » a raflé en 2003 le  Prix littéraire des Caraïbes pour son récit « Les terres entourées de larmes ».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :