Mardi 20 Août, 2019

Un ancien directeur général de la PNH décède à Miami

Au milieu en T-shirt blanc, Pierre Denizé, ancien directeur général de la PNH. Photo : Facebook Michel-Ange Gédéon.

Au milieu en T-shirt blanc, Pierre Denizé, ancien directeur général de la PNH. Photo : Facebook Michel-Ange Gédéon.

La nouvelle est tombée dans la matinée de ce dimanche 1er octobre, la direction générale de la Police nationale d’Haïti (PNH) l’a confirmée en fin de journée. « La Direction générale de la PNH annonce avec infiniment de peine la triste nouvelle de la mort de M. Pierre Denizé, ex-Directeur général de la PNH, survenue à Miami en Floride, le dimanche 1er octobre 2017. » Peut-on lire sur la page Facebook du directeur général de l'institution policière, Michel-Ange Gedeon.

Selon les informations rapportées par un proche parent au journal Le Nouvelliste, il était en mauvaise santé au moment de son décès. « Souffrant d’insuffisance rénale, Pierre Denizé était régulièrement dialysé. Il a eut une crise cardiaque. Ces derniers jours, en situation de mort clinique, il était maintenu en vie grâce à des machines ».

Les dirigeants de la PNH étaient évidemment au courant de la situation. Dans une publication sur sa page Facebook, l’actuel directeur de la PNH, Michel-Ange Gédéon, explique avoir passé des instructions à une délégation conduite par son chef de Cabinet l'Inspecteur Général Jean Miguélite Maximé pour rendre une visite à l'ex Directeur alors en convalescence à un centre hospitalier à Miami.

Connu aussi sous le nom de Pierrot, il est nommé chef de la police nationale d’Haïti le 6 mars 1996, sous le premier mandat du président René Préval (1996-2001) à une époque où l’institution policière, à environ une année d’existence, était en gestation et faisait face à des difficultés d’ordre politiques et techniques.

Les témoignages concordent pour signaler l’héritage qu’il a laissé à l’institution policière: « Il y avait de la stabilité et le progrès au sein de la PNH sous Denizé. C’est sous sa direction qu’il y a eu les directives pour créer le Swat, le CIMO, la DCPJ et les unités territoriales », a témoigné au Nouvelliste Mario Andrésol. « Il n’était pas un mauvais directeur général, ajoute-t-il. Il n’avait pas d’expérience dans le domaine mais il savait s’entourer de gens ayant les compétences nécessaires ».

Selon la PNH, la date des funérailles Pierre Denizé sera annoncée ultérieurement.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :