Jeudi 2 Juillet, 2020

UEH: bientôt un master en didactique du français en milieu créolophone

Fritz Deshommes, recteur de l'UEH. Photo: Ambassade de France.

Fritz Deshommes, recteur de l'UEH. Photo: Ambassade de France.

L’Université d’État d’Haïti (UEH), à travers l’École Normale Supérieure (ENS), proposera en avril prochain un master en didactique du français en milieu créolophone. Une première cohorte de 59 étudiants s’apprête à intégrer ce programme.

Le lancement a eu lieu le 10 mars dernier en présence de M. José Gomez, M. Fritz Deshommes et M. Bérard Cénatus, respectivement Ambassadeur de France, Recteur de l’Université d’Etat d’Haïti et Directeur de l’Ecole Normale Supérieure. Dans les faits, ce programme est réalisé avec le soutien financier du gouvernement français et grâce à des partenariats entre l’UEH et des universités étrangères dont l’Université Cheick Anta Diop de Dakar au Sénégal et les universités françaises de Guyane et de Montpellier.

« Contribuer à une formation de qualité des enseignants de français en Haïti et constituer un vivier de doctorants, futurs enseignants ou chercheurs, indispensables à la recherche universitaire dans le domaine du français en Haïti », résume le double objectif du programme en question.

Le représentant de la France en Haïti, José Gomez, relate que son pays s’attache à la promotion de l’enseignement de la langue française en milieu créolophone si bien que cela rentre dans la liste de ses priorités. Dans la même veine, il estime que « la langue française est profondément liée à l’identité haïtienne ».

Une grande première en Haïti. Dans son discours de circonstance, le recteur de l’UEH, Fritz Deshommes, a rappelé que c’est « pour la première fois que l’UEH et l’enseignement supérieur haïtien se dotent d’un Programme de Master en Enseignement du Français en milieu créolophone ». Dans la foulée, rajoute-t-il, « ce programme bénéficie d’un encadrement doctoral, histoire d’en assurer la pérennité et l’autonomie ».

Pour le numéro 1 de l’UEH, la mise en œuvre d’un tel programme vise l’amélioration de la qualité de l’éducation en Haïti. Il cite : « Une plus grande compétence en didactique du français alimentée par l’apport de nos futurs spécialistes et chercheurs dans ce domaine aura une incidence positive sur la maîtrise du français par les enseignants et les apprenants de notre système éducatif ».

Aussi se réjouit-il que « l’École Normale Supérieure se donne les moyens de préparer, sur place, les compétences dont Haïti a besoin dans le domaine de la didactique du français. Et progressivement, avec sans doute la constitution d’un laboratoire de recherche, nous disposerons de nos propres chercheurs dans ce domaine ».

Dans le cadre de la mise en branle de ce programme de master, notons-le, des professeurs de la Faculté de Linguistique Appliquée (FLA) et des spécialistes étrangers – Français, Africains et Antillais – mettront leurs expertises à disposition de l’École Normale Supérieure.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :