Samedi 20 Juillet, 2019

UE : 20 millions d’euros pour soutenir la Société Civile haïtienne

Vincent Degert, l’ambassadeur de l’Union Européenne accrédité en Haïti
Crédit Photo : mc.rs

Vincent Degert, l’ambassadeur de l’Union Européenne accrédité en Haïti Crédit Photo : mc.rs

Plusieurs représentants des pays membres de l’UE ainsi que l’Ambassadeur de l’Union Européenne en Haïti, Vincent Degert, ont procédé à l’hôtel Caribe ce mardi à la présentation d’une nouvelle feuille de route pour la société civile haïtienne. Ce nouveau document remplaçant celui de 2014-2017, dispose 20 millions d’euros pour supporter les ONG de la Société Civile pour la période allant de 2018 à 2021.

Apres plusieurs consultations réalisées par les membres de l’Union Européenne auprès des ONG locales et des autorités Etatiques en vue de mieux cerner leurs priorités, l’Union Européenne essaie d’harmoniser son appui et mieux canaliser son aide aux ONG de la société civile techniquement appelé OSC.

Tout en espérant la révision du cadre légal et institutionnel de leur fonctionnement dans la législation haïtienne, l’UE compte promouvoir un environnement propice aux organisations de la société civile (OSC) sur les trois prochaines années à venir (2018-2021).

Pour l’ambassadeur de l’union européenne, Vincent Degert, la société civile représente un pont qui relie plusieurs entités du pays. C’est pourquoi, selon lui, il est important de réviser le cadre légal qui régit les OSC. Le diplomate propose une meilleure harmonisation des OSC avec les ministères concernés telles que les Ministère des Affaires Sociales et du Travail (MAST) ainsi que celui de la planification et de la coopération externe (MPCE).

Le représentant de l'Union européenne en Haïti souligne que « la priorité de l’UE est d’appuyer le dialogue institutionnel entre les organisations de la société civile et les principaux ministères concernés ». Un discours corroboré par deux interventions successives de Manfred Auster, Ambassadeur d’Allemagne en Haïti et Laurent Bonneau, chef du service de coopération de l’ambassade de France.

En vue de construire une meilleure démocratie et un développement durable, les deux diplomates espèrent aider à la construction d’un rapport étroit entre les organisations de la société civile, les acteurs politiques et ministériels puisque, comme l’a précisé monsieur Laurent Bonneau, chef du service de coopération de l’ambassade de France, « appuyer la société civile, c’est appuyer l’université, la réforme de l’État, ainsi que l’autonomie des collectivités locales ».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :