Lundi 19 Février, 2018

Donald Trump avait vendu un appartement à Duvalier, le montant dévoilé

Jean-Claude Duvalier, ex-président d'Haïti et Donald Trump, actuel chef d'Etat américain. Illustration : DIANA OFOSU/ThinkProgress

Jean-Claude Duvalier, ex-président d'Haïti et Donald Trump, actuel chef d'Etat américain. Illustration : DIANA OFOSU/ThinkProgress

Le journal américain Think Progress a dévoilé, ce mercredi, les documents relatifs à l’acquisition d’un appartement de Trump Tower par Jean-Claude “Baby Doc” Duvalier, à New York en 1983.

« Un avocat basé à New York, Kevin MacCarthy, représentait la société panaméenne de Duvalier, Lasa Trade and Finance, Inc., et a signé l'acte de vente final », informe le journal. 1,65 million de dollars, tel est le montant révélé par les traces matérielles de la transaction.

« La transaction de Duvalier était la première transaction de Trump avec un kleptocrate, trempé dans l'argent de la drogue et de l'armement, à la recherche d'un endroit pour garer son argent », poursuit le Think Progress.

Depuis janvier, des rumeurs enflaient autour de cette affaire, mais l’absence de preuve tangible dissipait toute envie d’y prêter grande attention. Toutefois, les recherches sur les actifs des Duvalier aux Etats-Unis remontent à la fin des années 1980.

A l’université de Cambridge, le spécialiste de la corruption Jason Sharman affirme qu’Haïti pourrait réclamer plus de 60 millions des Etats-Unis. « Au total, le nouveau gouvernement haïtien serait en droit de faire rapatrier au moins 75 millions de dollars (61 millions d’euros) d’actifs », dit-il.

Au début de l’année, le président américain Donald Trump avait traité Haïti de « pays de merde ». S’il a, par la suite, transmis ses « sentiments chaleureux » envers les pays du continent Africain, il s’est uniquement contenté, dans un tweet, de préciser que les mots rapportés dans la presse sont « imprécis ». Il a été démenti, enfin, par un membre du Congrès présent à la rencontre.