Vendredi 23 Août, 2019

Trois journalistes de la chaine américaine CNN démissionnent

New York, 27 juin 2017 (AFP) - Trois journalistes de CNN ont démissionné après le retrait d'un article affirmant que le Congrès américain enquêtait sur les liens de membres de l'équipe Trump avec un fonds d'investissement russe, une décision saluée par le président des Etats-Unis, pour qui la chaîne d'information est un "faux média".

Il s'agit de l'auteur de l'article, Thomas Frank, l'un des membres de l'équipe d'édition, Eric Lichtblau et du responsable de la cellule d'enquête dont faisait partie les deux premiers, Lex Haris.

L'article avait été mis en ligne jeudi sur le site de CNN, avant d'en être retiré vendredi. Il n'a jamais été repris ou mentionné à l'antenne de la chaîne d'information américaine.

Déjà très critique vis-à-vis de CNN, l'une de ses cibles favorites, Donald Trump a rapidement réagi à l'annonce des départs au sein de la chaîne.

"Le faux média CNN envisage de grands changements de son encadrement, maintenant qu'ils ont été pris à publier leurs articles russes bidons", a tweeté le président des Etats-Unis mardi matin.

"Ils ont pris le faux média CNN la main dans le sac", a-t-il poursuivi, "mais qu'en est-il de NBC, CBS et ABC (trois grandes chaînes nationales)? Qu'en est-il des ratés du New York Times et du Washington Post? Ce sont tous de faux médias!"

L'article sur le site de CNN assurait que la Commission sur le renseignement du Sénat enquêtait sur les liens entre des membres de l'équipe Trump et ce fonds d'investissement, contrôlé par la banque russe VEB, sous le coup de sanctions des Etats-Unis et de l'Europe depuis 2014 et l'annexion de la Crimée par la Russie.

Selon l'auteur, qui citait une source anonyme, dans le cadre d'une autre enquête, le département américain du Trésor s'intéresserait à l'un des membres de l'équipe de transition de Donald Trump, l'homme d'affaires Anthony Scaramucci, qui aurait rencontré le directeur général du fonds le 16 janvier, quelques jours avant l'investiture du nouveau président.

Selon le journaliste de CNN spécialiste des médias Brian Stelter, des responsables ont expliqué, lors d'une réunion lundi, que le retrait ne signifiait pas nécessairement que les informations rapportées étaient fausses, mais "que l'article n'était pas assez étayé pour être publié en l'état".

Les trois journalistes démissionnaires sont des reporters chevronnés, à la réputation excellente. Alors au New York Times, Eric Lichtblau avait notamment reçu le prix Pulitzer en 2006.

C'est un coup dur pour CNN, qui avait annoncé en début d'année la création d'une équipe d'enquête, composée de ses meilleurs journalistes d'investigation et renforcée de plusieurs recrues.

Il s'agissait notamment de rivaliser avec le New York Times, le Washington Post et, dans une moindre mesure, Politico et le Wall Street Journal, qui ont tous renforcé leurs équipes d'investigation pour couvrir la nouvelle administration Trump.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :