Jeudi 17 Octobre, 2019

Trois femmes enceintes mortes, l'hôpital soupçonne de faux médicaments

Maternité Isaïe Jeanty

Maternité Isaïe Jeanty

Trois des femmes enceintes sont mortes la même semaine après avoir subi des opérations chirurgicales à la maternité Esaïe Jeanty de Chancerelles, a confirmé ce samedi soir, un responsable de l'institution joint par Loop Haiti. Le dernier cas remonte à quatre semaines, selon Dr. Chantal Sauveur Junior Datus qui souligne que des "médicaments suspects et probablement contrefaits" ont été "retrouvés entre les mains" des victimes après leur décès.

En une semaine, trois femmes enceintes, en phase terminale de leur grossesse, ont perdu la vie après avoir subi des opérations à la maternité Esaïe Jeanty de Chancerelles au cours du mois d'août 2019. Le directeur médical, Dr. Chantal Sauveur Junior Datus, qui a confirmé la nouvelle ce samedi pour notre rédaction, a souligné que "plusieurs médicaments suspects" ont été "retrouvés entre les mains des malades qui ont finalement succombé dès suite de la prise de ces drogues douteuses".

"La même semaine..... c'est la dernière qui nous a emmené à remonter la pente pour mieux trouver une explication. Car, les circonstances de la survenue des décès étaient jusque-là inexpliquées. C'est lorsque nous avions pu retrouvé le médicament contrefait qu'on n'a jamais prescrit à la malade entre les mains de ses proches qui nous ont volontiers remis ce faux médicament que nous avons présenté par la suite aux autorités du bureau central. Il est à remarquer qu'il y a de vrais médicaments vendus à la place d'autres et des médicaments carrément contrefaits. On falsifie parfois l'emballage que l'on couvre avec un autre nom ou que l'on gratte pour échapper de la date d'expiration", regrette-il. 

Parmi ces produits jusque-là suspectés dans le décès de ces femmes, se trouve l'AMD (Alfa Methyl Dopa), qui est "un antihypertenseur couramment utilisé chez les femmes enceintes souffrant de Préeclampsie", soutient le médecin. "Nous n'avons pas eu ces médicaments à l'époque dans notre pharmacie qui était en rupture de stock pour cause de réaménagement", a-t-il expliqué.

Par ailleurs, le directeur médical d'Isaïe Jeanty indique que "par prudence, nous ne prescrivons plus de l'AMD, que nous avons fait remplacer par la NIFÉDIPINE".

Le ministère de la Santé publique et de la population (MSPP) a déjà "été saisi" de l'affaire, d'après Datus et "des enquêtes ont été diligentées par la Direction de la Pharmacie du MSPP". "On attend le résultat de l'enquête pour mieux expliquer les faits", a-t-il fait savoir. L'obstetricien-gynecologue indique qu'entre temps, "nous avions pris cette mesure de prudence de ne plus prescrire ce médicament [l'AMD] aux malades." 

Quant aux bébés, ils "ont subsisté", a-t-il rassuré, rappelant que toutes les patientes "ont été décédées après interventions".

Plus loin, il affirme que "ce problème de médicaments suspects et probablement contrefaits [concerne] plusieurs Centres Hospitaliers du pays dont l'Hôpital Général [...] ; le cas de Chancerelles, on donne dans les pharmacies de la Glipiside, un antidiabétique à la place de l'AMD), dans le cas de l'Hôpital Général (HUEH) c'est une clarythromycine qui a probablement causé des dégâts énormes", nous-a-t-il raconté dans la foulée. 

La question de la circulation des médicaments reste un vrai problème de santé publique en Haïti. Dans les rues, chez eux, de nombreux citoyens s'adonnent à la vente de ces produits, souvent à un prix plus abordable que dans les pharmacies et sans aucun contrôle des autorités. Ce qui représente un danger pour tous, notamment pour les femmes enceintes.

Dans son rapport 2018, la plateforme Devex avait fait sortir qu'Haïti était « l'endroit le plus dangereux pour tomber enceinte et donner naissance dans l'hémisphère occidental ». L'organisme avait rapporté, parlant de mortalité maternelle, qu’ « une femme en Haïti a 1 chance sur 80 de mourir pendant la grossesse ou l'accouchement ».

Lire aussi: Haïti est l'un des endroits les plus dangereux pour tomber enceinte

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :