Mardi 15 Octobre, 2019

Traitement infligé à Arnel Joseph: le RNDDH veut une enquête policière

Arnel Joseph après son arrestation/ Photo: VOA

Arnel Joseph après son arrestation/ Photo: VOA

Pierre Espérance salue l'arrestation du chef de gang Arnel Joseph mais déplore le traitement qui lui a été infligé par les officiers de police au caïd lors de sa capture le 22 juillet 2019, dans la ville des Cayes. Le numéro un du RNDDH recommande l'ouverture d'une enquête policière.

 

A l’instar de beaucoup d’acteurs politiques, de la société civile et des citoyens lambda, le directeur exécutif du Réseau National de Défense de Droits Humains (RNDDH), Pierre Esperance, salue l’arrestation du chef gang Arnel Joseph par la police.

« Désormais le chef de gang qui terrorisait les membres de la population de la capitale et des villes de province est à la disposition de la police », se réjouit Pierre Espérance qui rappelle les rapports privilégiés du caïd du village de Dieu avec des membres des pouvoirs exécutif et législatif et du secteur privé des affaires.

Le défenseur des droits humains plaide pour qu’Arnel Joseph révèle l’identité des officiels qui l’approvisionnent en armes à et en munitions afin de commettre des exactions sur la population.

Cependant, Pierre Espérance déplore le traitement infligé par les agents de la force publique au chef de gang lors de son arrestation. En ce sens, il appelle l’Inspection générale de la police nationale d’Haïti (IGPNH) à diligenter une enquête autour de cette question afin que tous les policiers qui y sont impliqués soient punis.

Des vidéos du chef de gang apparemment brutalisées sont virales sur les réseaux sociaux.

Le responsable du RNDDH appelle, par ailleurs, à la vigilance par rapport au traitement du dossier par la justice. « Il faut être très attentif. Arnel Joseph doit être sous haute protection et la justice doit s’assurer de bien traiter le dossier », recommande-t-il.

La police a mis la main aux collets du puissant chef gang, lundi 22 juillet 2019 alors qu’il se trouvait à l’hôpital Bonne fin dans le sud du pays afin de se faire soigner d’une blessure par balle à la cuisse. La nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre et a suscité la joie de plus d’uns.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :