Mercredi 27 May, 2020

Haïti : deux Mexicains arrêtés après un atterrissage forcé dans le Sud

De gauche à droite, les deux ressortissants mexicains et le citoyen haïtien, arrêtés dans le Sud du pays. Photo: VOA Kreyol.

De gauche à droite, les deux ressortissants mexicains et le citoyen haïtien, arrêtés dans le Sud du pays. Photo: VOA Kreyol.

Deux (2) Mexicains et un Haïtiens arrêtes dans le Sud du pays après l'atterrissage forcé d'un petit avion. La Direction Centrale de la Police Judiciaire poursuit son enquête et ses auditions.

Vargas Flores Andres et Avila Juan José ont été appréhendés samedi 23 novembre dans la commune de Saint-Jean du Sud, après un atterrissage forcé de leur avion dans la zone. plus précisément dans la localité « Nan mwen », 3e section communale de Saint-Jean. « Ces ressortissants mexicains ont été arrêtés précisément à l’avenue Cartagena, dans la ville des Cayes », a informé le Commissaire du gouvernement des Cayes, Me Ronald Richemond.

Archil John Jhimy, un citoyen haïtien, a été lui aussi mis aux arrêts dans le cadre de l'opération policière ayant suivi cet atterrissage. « L’engin qui contenait plusieurs boites a été pillé par les habitants de la localité », a précisé M. Richemond qui toutefois, n’était pas en mesure de donner des détails quant au contenu desdites boites.

Selon les premiers éléments d’information, les deux Mexicains venaient du Belize et prenaient la direction du Venezuela. Ils devaient récupérer à Caracas 900 kilogrammes de cocaïne, pour les transporter au Guatemala. Pour cette opération, les présumés trafiquants devraient recevoir un montant de 300 mille dollars américains. Selon ce qu’a rapporté le service créole « La Voix de l’Amérique », les suspects avaient reçu une avance de 20 mille dollars, qu’ils ont par la suite distribués à la population de la localité « Nan mwen » dans le Sud.

Suite aux arrestations, les présumés trafiquants de drogue mexicains sont en train d’être auditionnés par les agents de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ). « L’enquête se poursuit, en vue de faire la lumière sur ce dossier », confie le Commissaire du gouvernement des Cayes, Ronald Richemond. Selon le chef de poursuite, il ne s’agissait pas d’un crash d’avion, mais plutôt d’un atterrissage forcé.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :