Samedi 24 Août, 2019

Trafic d’armes: Godson Orélus blanchi par la Cour d’Appel des Gonaïves

Trafic d’armes: Godson Orélus blanchi par la Cour d’Appel des Gonaïves

Trafic d’armes: Godson Orélus blanchi par la Cour d’Appel des Gonaïves

La Cour d’Appel des Gonaïves a infirmé, dans son arrêt rendu dans le cadre du dossier de la cargaison d’armes à feu saisie dans la ville de Saint-Marc en septembre 2016, l’ordonnance du juge d’instruction Dieunel Lumérant renvoyant l’ancien directeur général de la PNH Godson Orélus, l’ancien coordonateur de sécurité du palais national, Jonas Vladimir Paraison, l’ex-ministre Réginald Delva, Roro Nelson et Sandra Thélusma.

La Cour juge non-constants les faits de crime transnational, faux et usage de faux, contrebande, blanchiment des avoirs et association de malfaiteurs reprochés à ces personnes. Toutefois, la cour a maintenu des accusations pareilles contre Charles Durant, Edouard Momplaisir, Junior Joël Joseph et Jimmy Joseph, également inculpés dans cette affaire. Elle les renvoie ainsi par devant le tribunal criminel pour y être jugés pour des faits à eux reprochés.

L'ex-directeur général de la police nationale d'Haïti (PNH) Godson Orélus a été libéré en date  27 février 2019 à la suite d’une demande en main levée accordée par la Cour d’appel des Gonaïves sur demande de ses avocats. Sandra Thélusma dont la demande en main levée a été rejetée par la cour est désormais libérée.

Après l’arrestation de deux frères Haïtiens, Junior et Jimmy Joseph aux Etats-Unis. La police américaine a condamné Jimmy Joseph.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :