Mercredi 13 Décembre, 2017

TPS : pour Wyclef, renvoyer les haïtiens chez eux revient à les tuer

Wyclef Jean. Photo : Karl Ferguson, Billboard Magazine

Wyclef Jean. Photo : Karl Ferguson, Billboard Magazine

20 novembre dernier, l’administration Donald Trump décidait de mettre un terme au Statut de Protection Temporaire (TPS) pour les 58,000 haïtiens qui, après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, sont arrivés illégalement aux Etats-Unis. A partir de janvier 2018, ils auront 18 mois pour quitter le pays.

« Je vais certainement dire une chose, que je maintiens : nous ne pouvons pas nous permettre de ramener 50 000 Haïtiens en Haiti », a déclaré Wyclef Jean qui réagissait sur la décision à Billboard Magazine. « (…) Vous vous dites, laisse-moi les renvoyer dans une mission où ils vont mourir de faim. C’est comme les renvoyer à la mort. On ne supporte pas ça » a conclu l’ancien de Fugees. ['OK, let me [send them] back on a starve mission.' It's like you're sending them back to die.]

Durant la campagne électorale de 2016, Donald Trump, en opération de séduction en Floride, promettait aux haïtiens de devenir leur plus grand champion. « Je pense que nous devons tous reconnaître (…) la promesse que Donald Trump a faite » a rajouté Wyclef. « (…) Il a fait tout le film. Ce dont nous avons besoin en ce moment, nous devons nous assurer que nos gens ne seront pas expulsés, ça ne sera pas du tout bon pour l'île. »

Les traductions sont de LoopHaiti.