Dimanche 22 Septembre, 2019

BACC: Tout est prêt pour les examens, dit le Ministère de l'Education

Le Ministre Josué Agenor Cadet
Photo du ministère de Communication

Le Ministre Josué Agenor Cadet Photo du ministère de Communication

Les examens du baccalauréat haïtien se dérouleront du 25 au 28 juin 2018. Le ministre de l’éducation nationale, Monsieur Josué Agénor Cadet t qui participait au lundi de la presse, programme hebdomadaire du ministère communication, déclare que toutes les dispositions sont prises pour éviter des cas spéciaux et de combattre toute forme de corruption ou de « confiolo »  au sein du ministère.

"On a pris toutes les précautions pour éviter des cas spéciaux en excluant des écoles qui n’existent pas réellement," informe Monsieur Cadet qui indique que le taux d’échec dans les examens états est lié à des écoles inexistantes. « Ane sa vàn sa li bloke », garanti le Ministre.

Plus loin, le professeur promet que les établissements scolaires qui affichent de faible taux de réussite dans les examens d’états seront sanctionnés. «  A l'avenir (de 2017 à 2019), des écoles n’ayant pas donné un taux de réussite acceptable aux examens d’Etat ne pourront pas inscrire des élèves à ces épreuves », avertit-il.

« D’ailleurs, une école dans la ville des cayes est sanctionnée cette année pour cause de négligence. Cette école ne pourra pas inscrire des élèves en 9e années pour les trois prochaines années », poursuit le titulaire du MENFP.

De plus, Le ministre de l’éducation nationale promet que (au plus tard le 19 juin 2018, ndlr) tous les élèves du baccalauréat auront leur fiche d’examen en main. Tout est pratiquement fin prêt pour le bon déroulement des examens.

Néanmoins, Monsieur Cadet lance une mise en garde aux élèves qui veulent tricher aux examens. « Tout candidat aux examens du Bacc (Réguliers et recalés) surpris en flagrant délit de fraude ou ayant un comportement répréhensible verra sa copie annulée, sera expulsé et exclu des examens pour une durée minimale de deux (2) ans », prévient-il.

Il faut aussi noter que les téléphones cellulaires sont formellement interdits par le ministère dans les centres d’examens, non seulement pour les candidats, mais aussi pour les surveillants et les superviseurs.

Wilner Bossou

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :