Samedi 24 Octobre, 2020

Top 10 des sportifs haïtiens ayant marqué l’année 2019

Top 10 des sportifs haïtiens ayant marqué l’année 2019.

Top 10 des sportifs haïtiens ayant marqué l’année 2019.

Naomi Osaka a glané 3 titres dont un grand chelem. Les appels de Frantdzy Pierrot ont redonné sa gloire à la sélection haïtienne. Fredler Christophe qualifie Haïti pour sa deuxième coupe du monde des moins de 17 ans. Melchie Dumornay n’a pas cessé d’émerveiller ! En somme, l’année a été spectaculaire pour bon nombre de sportifs haïtiens qui ont su briller sur la scène internationale. Voici 10 sportifs haïtiens parmi les plus phénoménaux qui ont marqué l’année 2019.

10- Clifford Thomas

Quel beau jour ce fut pour l’Archelois, Clifford Thomas lorsqu’il a marqué le but égalisateur contre le Real du Cap pour permettre à la toute jeune formation FC Arcahaie de remporter le premier titre majeur de son histoire ! Un but victorieux, un but sensationnel en fin de partie qui a fait de Clifford Thomas le héros de FC Arcahaie et de toute une ville.

 

9- Djimy Bend Alexis

Il est la doublure de Carlens Arcus en sélection haïtienne de football. Aligné d’entrée contre le Costa Rica lors du 3e match des Grenadiers dans la Gold Cup, le jeune défenseur Capois a saisi sa chance pour s’illustrer devant le monde entrer et offrir à Haïti une précieuse victoire sur les Ticos. Un succès qu’Haïti a réalisé pour la première fois depuis le 19 février 1950 grâce à Alexis qui a laissé sa marque dans la compétition. Quelques semaines plus tard, le Grenadier s’est envolé pour l’Europe où il rejoint son compatriote Jonel Desiré au sein de la formation de FC Lori en Arménie.

 

8- Walandjina Cyriaque

Impressionnant, parfait, hallucinant, Incroyable, colossal… Du jamais vu. Les qualificatifs font défaut pour décrire la performance titanesque de Walandjina Cyriaque qui, au cours du tournoi du Challenge CFU, a claqué 21 buts en trois rencontres pour porter Haïti au sommet de la compétition. La jeune Grenadière Cyriaque a passé 6 buts à Bonaire, 9 aux Iles Turks and Caicos, 6 à Anguilla avant de s’illustrer contre le Porto Rico en inscrivant le seul et l'unique but victorieux. Une performance 5 étoiles digne d’une championne qui n’a rien à envier aux plus grands noms dans le monde du football féminin.

 

7- Pascal Jean

Le boxeur haïtien Pascal Jean passe déjà de présentation. Toutefois sa victoire le 3 aout dernier contre l’américain Marcus Brown a ajouté une flèche de plus à son carquois déjà rempli. Grace à cette victoire précieuse, Pascal Jean a reconquéri son titre de champion du monde de boxe (World Boxing Association).

Une minute 49 secondes, c’est le temps qu'a mis Jean Pascal, natif de Port-au-Prince, pour envoyer au tapis son adversaire lors du 8e round. Il faut par ailleurs noter qu’après son impressionnante victoire, le boxeur haïtien a eu une petite « beef » avec le rappeur 50 cent qui lui a demandé de passer régler ses dettes dans son bureau.

 

6- Derrick Etienne

Derrick Etienne, le crack silencieux haïtien. Le talent pur dont on ne parle pas trop souvent. Pourtant le Grenadier a montré tout son talent lors de la 15e édition de la Gold Cup. L’attaquant haïtien et Steven Saba ont simulé une embrouille dans la défense des Bermudes pour permettre aux Grenadiers de revenir au score. Etienne s’illustrera aussi contre le Nicaragua en marquant le second but haïtien.

 

5- Steeven Saba

Stabilisateur, récupérateur, passeur, buteur, le milieu de Violette athlétique Club, Steven Saba a tout une panoplie de « skills » dans son étui qui font de lui un joueur exceptionnel. Au cours de la dernière édition de la Gold Cup, le Grenadier a montré à tous, ses capacités techniques. Ses efforts ont été vus et récompensés. Saba a fait partie de l’équipe type du premier tour de la Gold Cup.

De retour au bercail, le milieu offensif âgé de 26 ans a continué à planer sur le football. Opposé au Triomphe de Liancourt, le Violette AC a pu compter sur son meilleur joueur pour venir à bout de la formation Liancourt. Steeven Saba a déclenché une puissante frappe d’environ de 20 mètres et « kroke chòt » du portier qui ne pouvait que saluer le ballon. Un but qui a donné la victoire aux Bleu et blanc.

 

4- Melchie Dumornay

Melchie Daelle Dumornay est son nom. On l’appellera, Corventina, cela veut dire, une déesse du foot ! Quel talent ! Quelle joueuse ! Agée seulement de 17, elle porte déjà le maillot de la sélection senior avec laquelle elle a connu du succès.

Appelée en sélection nationale pour les éliminatoires des jeux olympiques Tokyo 2020, la grenadière aux mille talents n’a pas tremblé, mais plutôt à fait trembler les filets. En effet, Dumornay a été un atout important dans le dispositif du nouveau coach des haïtiennes. L’attaquante a réalisé un bijou pour offrir la victoire à Haïti aux dépens des portoricaines. D’un coup d’éclat, Corventina a d’abord battu une défenseuse portoricaine de vitesse avant de la mystifier d’un magnifique crochet dont elle seule a le secret, pour finalement fusiller la gardienne de Porto Rico. Un but, une victoire et une qualification pour la dernière phase des éliminatoires de JO 2020.

 

3- Fredler Christophe

C’est le maître à penser de la sélection haïtienne des moins des 17 ans. Son talent et sa vision font craquer les fans et les entraîneurs qui souhaitent avoir ce petit « bijou » dans leur rang. Auteur d’une campagne éliminatoire de la coupe du monde de haut rang, Bijou s’est distingué comme étant l’un des meilleurs jeunes joueurs du monde.

L’attaquant haïtien a tapé dans l’œil des dirigeants de Strasbourg en France qui l’ont signé vite fait.

 

2- Frantzdy Pierrot

La sélection haïtienne de football a un nouveau patron : Frantzdy Pierrot. Auteur d’une Gold Cup exceptionnelle, l’attaquant haïtien s’est forgé une réputation qui le propulse comme l’élément le plus décisif au sein de la sélection haïtienne de football. Un doublé contre les Bermudes, une présence athlétique impressionnante, Frantzdy Pierrot a été le fer de lance des Grenadiers tout au long de la 15e édition de la Gold Cup.

Pour la Ligue des nations, l’attaquant haïtien qui a rejoint la Ligue 2 française cette saison a été décisif devant les buts. Pierrot a marqué les deux tiers des buts haïtiens dans la compétition. Il a ouvert le score à Port au Prince contre le Curaçao avant de « Kwoke » le goalkeeper Parisien Kaylor Navas d’un coup de tête aux Bahamas.

  1. Naomi Osaka

Actuellement classée numéro 3 mondiale, la japonaise d’origine haïtienne a réalisé une saison extraordinaire. Naomi Osaka a remporté L’Open d’Australie, son second Grand chelem. Certes elle a eu quelques pépins en milieu de saison, toutefois, sous la direction de son père-coach, la joueuse de 22 ans s’est repris en ajoutant deux autres titres (Tokyo et Pekin) pour terminer l’année 2019 en beauté

Mentions Spéciales: Jonhy Placide et Nerilia Mondésir

Honorables mentions pour le capitaine des Grenadiers, Johny Placide qui a été un mur de glace dans la cage haïtienne tout au long de Ligue des Nations et la Gold Cup. 

La meilleure buteuse haïtienne en phase finale de coupe du monde, Nerilia Mondésir a elle aussi réalisé une année époustouflante. Titulaire indiscutable au sein de la formation de Montpellier et promue capitaine des Grenadières, Nerilia Mondésir (auteure d'un quadruplé contre le Suriname dans la première phase des éliminatoires de JO 2020) a été impressionnante au cours de l'année

Wilner Bossou

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :