Lundi 25 May, 2020

Tokyo 2020 : les Grenadières emportées par la tornade américaine

La Grenadière Melchie Dumornay aux prises avec une américaine. Photo : Compte Instagram de la Fédération américaine de Football

La Grenadière Melchie Dumornay aux prises avec une américaine. Photo : Compte Instagram de la Fédération américaine de Football

Les Grenadières ont été impuissantes mardi soir face aux Américaines qui les ont été balayées (4-0) au BBVA Stadium, dans le cadre des éliminatoires des Jeux olympiques Tokyo 2020.

Alignée dans un système 4-2-3-1 avec Mikerline Saint Felix en pointe, la sélection haïtienne a fait une bonne première période face aux Américaines, même en ayant encaissé un but très tôt (2e). Les protégées de Laurent Mortel ont même pu trouver l’égalisation sur un corner, mais l’arbitre jamaïcaine a annulé le but grenadier pour un hors-jeu inexistant.

Après la première période, les Grenadières emmenées par le trio prometteur Melchie Dumornay, Nérilia Mondésir et Mikerline Saint-Félix, ont fini par sombrer en seconde mi-temps en concédant 3 autres buts, donnant une large victoire à la sélection américaine qui a réussi son premier match chez elle. Les Etats-Unis se positionnent désormais derrière le Costa Rica, leader du groupe A, tombeur de Panama (6-1) plus tôt dans la même soirée du 28 janvier.

Pour le sélectionneur haïtien Laurent Mortel, Haïti a été "héroïque" face à son adversaire. « Défensivement les filles ont été fantastiques » analyse le coach français, très élogieux à propos de ses joueuses qui, dit-il, ont réalisé un « exploit » en concédant qu’un seul but en première période contre les États-Unis.

« C’est un résultat négatif puisqu’on perd 4-0. Je pense qu’il faut saluer l’organisation défensive des joueuses, la rigueur, les efforts qui ont été consentis. Je ne suis même pas déçu par rapport à ce qu’elles ont été capable de faire contre la meilleure équipe [du monde, ndlr] actuelle » a relativisé Mortel soulignant qu’il y a eu plein de bonnes choses à retenir dans ce match.

Le prochain rendez-vous des Grenadières est fixé pour ce 30 janvier contre le Costa Rica, leader du groupe avec une meilleure différence de buts (+5) que les Etats Unis (+4). « On ne pourra pas jouer de la même façon contre le Costa Rica. Je pense qu’on pourra leur poser davantage de problèmes » confie le sélectionneur qui promet de prendre plus de risques pour aller chercher la deuxième place du groupe, synonyme de qualification pour les demi-finales.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :